Avis | Love & Darkness – Oly TL

lovendarkness

Je l’embrasse. J’embrasse ma muse, la ravissante bohème de mes fantasmes ! Comme si ma vie ne tenait plus qu’à elle tandis que la sienne s’effrite. Comme si je pouvais lui insuffler ma propre essence vitale.

Je vous avoue qu’au démarrage, j’accrochais pas trop. J’ai levé les yeux au ciel un certain nombre de fois. Les personnages sont assez clichés, entre les bad boys ; LA rencontre qui va faire changer la vie d’un homme & la fille toute innocente….
Mais je vous assure que ça s’améliore ensuite !

Millie et Jayden sont tous les deux abîmés par la vie, à leur manière. Elle est épicurienne dans l’âme et souhaite profiter de la vie tant qu’elle le peut. Jayden lui, est sans cesse au bord du gouffre, il a un poids tellement lourd sur les épaules, qu’il semble toujours près à s’effondrer. Pour faire face, il « profide de la vie » avec son crew : les badAss.
Millie et Jayden ont l’air d’être sur la même longueur d’onde mais en fait, pas tout à fait…

Ce que j’ai adoré c’est retrouver le monde du tatouage comme dans Marked Men de Jay Crownover & l’art. Ils ont des passions qui les aide à garder le cap et surtout à s’évader quand rien ne va.

J’ai parfois eu du mal avec Jayden qui souffle le chaud et le froid. A peine a t il vu Millie, une seule fois, qu’il est totalement obnubilé par elle… Certaines réactions faisaient limite peur quoi ! Il est totalement obsédé par elle. Mais il a quand même un cœur sensible, malgré sa carapace de gros dur. Plus on en apprend sur lui, plus on comprend qu’il soit si torturé, car son passé est sombre et rempli de traumatisme, de culpabilité.

Ce que je n’ai pas aimé chez Millie, c’est son comportement! Certes elle veut profiter de la vie, sans encombre, sans attache mais cela ne lui donne pas le droit de profiter des autres. J’avais assez souvent le sentiment qu’elle distillé de l’espoir dans ses relations, et que du coup, son/sa partenaire pouvait comprendre qu’il y avait une possibilité d’une relation « stable ».  Elle est très égo centrée, souvent elle ne pense qu’à elle et son propre bonheur. Elle ne semble pas toujours se rendre compte qu’elle blesse les autres…

Je vous avoue que, leur relation ne m’a pas paru très saine car au lieu de se tirer vers le haut, ils ont plus tendance à se pousser vers le bas. Chacun emmène l’autre dans ses travers. C’est un peu dommage car du coup ce n’est pas du tout le genre de romance qui fait rêver. Quitte à avoir des clichés autant que l’un « sauve » l’autre de ses mauvais travers. Même si ça change un peu dans la dernière partie du livre.

Cette histoire est pleine de tristesse, de noirceur et de désespoir. Ce n’est pas du tout le genre de romance qui mets des étoiles dans les yeux, mais personnellement j’ai apprécié !

3 coeur

synopsis3

Elle est sa drogue. Il est son obscurité.

Une romance sombre, qui ne vous laissera pas indemne

Tatoueur écorché, Jayden oublie son lourd passé les week- ends, lorsqu’il gomme ses limites avec ses frères de cœur, les BadASS. Bohème lumineuse et peintre, Milly n’oublie jamais cette vérité : l’existence est éphémère, alors autant éviter les complications. Les chemins si différents de ces deux artistes finissent cependant par se croiser. Entre ombre et lumière, secrets et blessures, réussiront-ils à s’aimer ?

 

Publicités

Booktube | Coups de coeur 2018 #1

Résultat de recherche d'images pour
Hello tout le monde !
Juste un petit article pour partager avec vous, ma toute première vidéo sur youtube ! J’y pensais depuis un moment, car j’avais commencé à faire des stories sur instagram mais j’avais envie de pouvoir parler pendant un temps plus long. donc je me lance, peut-être avec une vidéo par semaine ou tous les 15 jours. Je ne sais pas encore..

C’était la première fois que j’utilisais un logiciel de montage, et je suis assez contente du résultat. Cette vidéo à été tournée en une seule prise, donc il n’y a qu’une seule coupure (à la fin). Tant mieux, car j’avais fait un autre essai, mais j’avais trop de mal avec les raccords !

Ensuite je me suis battue pour réussir à insérer des « images » pour vous mettre les infos sur les livres.. Mais j’ai réussi !

Bref, après deux jours de bataille, ma première vidéo est là ! N’hésitez pas à me donner votre avis, si vous prenez le temps de la visionner 🙂

Avis| Ethan qui aimait Carter de Ryan Loveless

ethan qui aimait carter

C’était ma première lecture MM ! Le challenge de Netgalley était une super occasion pour faire  des découvertes, et je suis ravie de m’être lancée ! Je pense d’ailleurs récidiver ! Des titres MM ou FF à me conseiller ?

C’était une lecture vraiment douce et mignonne. Je ne dirais pas que c’était une lecture doudou, mais on s’en approche. Un vrai petit chocolat fondant ! Rien de vraiment surprenant, mais d’une douceur folle ! Ca m’a fait du bien de lire cette jolie histoire.

Ethan & Carter sont des personnages atypiques, ce qui permet d’aborder le thème de la différence, des difficultés de chacun, de la nécessité de s’adapter à l’autre. On ne croise pas souvent des personnes vraiment singuliers, donc ce fut agréable !

Que se passe-t-il quand deux personnes assez solitaires, qui ont du mal à trouver leur place dans ce monde, se rencontre ? Que se passe-t-il quand une douce personne prend le temps d’avoir à en connaître une autre, sans tenir compte de sa différence ? 

Voilà de quoi parle cette histoire, de deux personnes qui apprennent à se connaître, qui s’apprivoisent avec douceur, sans brusquer l’autre, en laissant le temps au temps. Ils sont mignons et touchants à souhait. J’ai beaucoup aimé leur relation car elle prend du temps, elle s’installe en douceur, avec délicatesse. chacun laisse du temps à l’autre. L’amour s’immisce à pas de velours.

L’histoire en elle-même n’a rien de vraiment original, mais c’est vraiment cette douceur qui prime et qui fait du bien au cœur. 

J’appréhendais un peu les scènes intimes, mais je n’ai pas été dérangée. Enfin pas plus que dans une lecture MF. Je ne suis pas dérangée par les scènes érotiques tant qu’elle ne dure pas des pages et des pages, et qu’on ne rentre pas trop trop dans les détails. Le vocabulaire est parfois cru, le sexe est un sujet de conversation très important pour Ethan et Carter, mais rien de choquant en soi.

Je recommande cette lecture toute mignonne, idéal pour un premier MM !

4 coeur

synopsis3
À vingt-quatre ans, Carter Stevenson est atteint de timidité maladive, due à son bégaiement et ses tics. Sans l’aval d’amis qui lui reprochent de laisser sa maladie de Tourette dicter sa vie, Carter déménage de Los Angeles et rejoint une petite ville tranquille de Californie où il compte faire profil bas et éviter les gens. Il n’avait pas prévu que son nouveau voisin, Ethan Hart, s’immiscerait dans sa bulle de solitude et le forcerait à sortir de chez lui pour vivre sa vie.

Depuis le début, Ethan s’est montré clair au sujet de ses sentiments pour Carter. Mais il redoute que ce dernier ne soit pas en mesure de voir au-delà de son cerveau endommagé, même si cela fait de lui quelqu’un de bien plus en accord avec ses émotions que la plupart des gens. Le problème pour Carter ne vient pas de là : il s’est déjà brûlé les ailes aux côtés de ‘parfaits’ petits amis et ne veut pas risquer de se faire briser le cœur une fois de plus.

D’une manière ou d’une autre, Ethan est déterminé à montrer à Carter qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Du moins, jusqu’à ce qu’il reçoive de tragiques nouvelles, qui l’obligent alors à se tourner vers lui pour puiser force et soutien. Carter sera-t-il en mesure d’épauler Ethan dans la tourmente ?

 

Avis | Une fille facile – Louise O’Neill

une fille facile

Quand tu prononces un mot comme celui-ci, tu ne peux plus faire marche arrière. Fais comme s’il ne s’était rien passé. C’est plus simple comme ça. Plus simple pour toi.

J’ai vu plusieurs personnes lire ce livre en VO, les avis et le thème me donnait envie d’en savoir ! Il s’agit de la culture du viol & de la facilité avec laquelle les gens dédramatise cet acte horrible. Je pensais donc avoir à faire à un livre dur et poignant, au vue du thème, j’ai été un peu déçue par rapport à ça.

Je n’ai pas apprécié le personnage d’Emma, mais j’ai eu l’impression que c’était fait exprès ?! Elle est égoïste, prétentieuse et n’a aucun respect pour ses proches. J’ai vraiment détesté son comportement et ses réflexions… Elle sait qu’elle est belle et en joue beaucoup, jusqu’à draguer les copains de ses amies ! Non mais lol !

Puis vient le drame, Emma subit un viol collectif, puis elle est harcelée. Des photos tournent, des moqueries et critiques fusent, des accusations contre elle sont faites. Au yeux des autres, elle est coupable d’avoir séduit les garçons en question. Les gens en viennent à se dire « bah en même temps, elle aimait draguer donc elle a eu ce qu’elle voulait » ; on en revient au « si t’es habillé en jupe, t’étonne pas de te faire violer ». Ça m’a beaucoup fait penser aux remarques que l’on peut subir dans la rue, concernant notre corps et nos habits, comme si on « cherchait » ces comportements malsains parce qu’on porte un débardeur ou une jupe/un short.

Même si j’ai eu du mal avec Emma, j’ai apprécié les réflexions qu’apporte le livre. Quand elle voit le merdier que représente un procès pour ce genre d’accusations, elle pense à retirer sa plainte, elle pense qu’elle va gâcher l’avenir des garçons concernés & surtout elle doute. A force d’entendre des choses atroces, elle en vient à douter de la réalité, de ce qu’elle a vécu. J’ai trouvé ça horrible mais tellement réaliste ! C’est comme le harcèlement moral, à force d’entendre dire que l’on est nulle, grosse, moche, inutile, on finit par y croire et le penser.

J’ai trouvé la fin vraiment rapide, j’aurais aimé avoir encore quelques pages, car ça s’arrête assez brutalement. L’idée du livre est bonne, mais je trouve que l’on reste un peu en surface, comme si on voulait aborder un thème sensible mais sans heurter. Vous voyez ce que je veux dire ?! Ceci dit, c’est la première  fois que je lis un livre qui aborde ce thème, et je suis curieuse d’en découvrir d’autres.

Je recommande tout de même, malgré que ce soit une lecture en demi teinte pour moi.

3 coeur

synopsis3

Emma a dix-huit ans, c’est la plus jolie fille du lycée. En plus d’être belle, elle est pleine d’espoir en l’avenir. Cette nuit-là, il y a une fête, et tous les regards sont braqués sur elle.
Le lendemain matin, ses parents la retrouvent inanimée devant la maison. Elle ne se souvient de rien. Tous les autres sont au courant. Les photographies prises au cours de la soirée circulent sur les réseaux sociaux, dévoilant en détail ce qu’Emma a subi. Les réactions haineuses ne se font pas attendre ; les gens refusent parfois de voir ce qu’ils ont sous les yeux. La vie d’Emma est brisée ? Certains diront qu’elle l’a bien cherché.

 

Avis | Archer’s voice – Mia Sheridan

archer s voice

J’ai peur de t’aimer. J’ai peur que tu partes et que je sois seul à nouveau. Seulement ce sera cent fois pire parce que je saurai ce que je rate. Je ne peux pas…

Ce livre me tente depuis longtemps mais je ne m’étais pas encore décidée à l’acheter. J’ai failli le prendre en poche plusieurs fois, en plus la couverture est vraiment trop trop jolie. Puis Carole vendait le GF, alors je lui ai pris !

Je ne savais pas grand chose de cette histoire avant de me lancer, mais j’avais vu plusieurs avis passer, beaucoup de coup de coeur aussi. Comment aurais je pu rater cette merveille ?!

Avez-vous déjà eu l’impression de ne pas compter? Que votre voix n’était pas entendue ? que votre avis ne comptait pas ? Avez-vous déjà rencontré une personne qui vous a fait vous sentir vivante ? Cette sensation d’exister enfin ?! Vous voyez de quoi je parle ?
Personnellement j’ai déjà ressentie tout ça, et eu la chance de rencontrer quelqu’un qui me fait me sentir importante. & je vous le souhaite à tous !

Voilà de quoi parle cette histoire, de la sensation d’être invisible aux yeux du monde. Archer a grandit isolé du monde, les habitants en ont même oublié son existence. Il vit seul, et s’y est habitué. Jusqu’à ce que Bree pose ses yeux sur lui…

Bree est une jeune femme qui a vécu un traumatisme. Elle décide de tout quitter pour vivre dans une petite ville. Elle espère prendre l’air, et pouvoir se reconstruire petit à petit.  J’ai adoré son personnage, elle est douce et attachante. Insistante, sans jamais dépasser les limites. Un vrai rayon de soleil. 

Archer est terriblement touchant, il est clair que l’on a envie, comme Bree, de devenir amie avec lui et de l’aider à retrouver sa lumière. C’est une rencontre totalement imprévue, et terriblement touchante. Je pourrais aussi vous dire qu’Archer est sexy à souhait 😉 C’est aussi un personnage atypique, et ça fait du bien ! Il est loin des bad boys macho…

Lequel pousse l’autre vers la lumière ? Lequel tire l’autre pour qu’il sorte la tête de l’eau ? Je ne sais pas, mais en tout cas, ils se tirent tout les deux vers des jours meilleurs. Ensemble, main dans la main, ils vont faire renaître l’espoir ; ils vont faire éclore la lumière. 

C’est une histoire qui m’a beaucoup touchée car j’ai pu m’identifier à eux, cette crainte d’être invisible, de ne pas compter. La peur de connaître le bonheur, et de le voir filer. Cette crainte de s’attacher, d’aimer et de souffrir.

Je reste en surface par rapport à l’histoire en elle-même, mais je trouvais plus important de vous parler de ce que j’ai ressenti, et je n’aime pas vous en dévoiler trop et gâcher le plaisir de la découverte. C’est pour moi LA romance par excellence, celle qui bouscule, un ascenseur émotionnel & qui fait réfléchir.

En bref, une romance touchante, à lire absolument !
5 cdcoeursynopsis3

Quand Bree Prescott arrive dans la petite ville du Maine, elle espère y trouver la paix qu’elle recherche désespérément. Elle est là pour oublier le traumatisme qu’elle a subi dans sa ville natale et recommencer une nouvelle vie. Mais à peine installée dans sa nouvelle maison près du lac, elle va croiser Archer Hale, un homme solitaire et mystérieux, qui cache au fond de lui une profonde souffrance. Un homme que personne ne voit, un homme sans voix. Archer’s voice parle de la rencontre d’une femme dont la mémoire reste bloquée sur une nuit d’horreur et d’un homme pour qui l’amour est la clé de sa liberté. C’est l’histoire d’un homme silencieux qui vit avec une blessure terrible et de la femme qui va l’aider à retrouver sa voix. C’est une histoire de souffrance, de destin, et du pouvoir de l’amour. Un roman poignant et captivant. Un héros sensuel et émouvant. Une héroïne blessée.

 

Avis | Il était une fois T1 : Nicholas – Emma Chase

nicholas

«  T’es folle ? s’écrie-t-elle. Si tu veux passer ta vie en jean et en tee-shirt, tu n’as qu’à sortir avec Donnie Domico, en bas de la rue. Il donnerait un rein pour passer une soirée avec toi. Le prince Nicholas ne veut pas d’une nana en jean. »

J’ai acheté ce premier tome dès sa sortie, puis j’ai laissé passer un peu de temps avant de le lire. A force de le voir partout, j’ai toujours peur d’être déçue… Ceci dit, les avis des copines sont tous positifs, donc j’espérais bien aimé, à mon tour !

Nous voilà dans la famille royale de Wessco ! Nicholas qui est l’héritier doit se marier, et sa grand mère compte bien qu’il choississe une femme qui répondrait à tout les critères du royaume… mais il ne l’entend pas de cette oreille ! Pour lui, un mariage sans amour, ce n’est pas imaginable !

Nicholas est un homme séduisant, plein de charme et d’humour. Il est vraiment attachant. Il n’a pas la grosse tête, et même s’il est Prince, il n’est pas prétentieux. J’ai apprécié ce personnage qui garde la tête sur les épaules malgré qu’il soit le futur Roi. J’ai apprécié qu’il souhaite un mariage d’amour, et attendre de rencontrer la Femme que son cœur aura choisi.

J’ai moins aimé le personnage d’Olivia, enfin disons que je n’ai pas réussi à m’attacher à elle bien qu’elle soit sympathique. Elle n’est pas désagréable, mais je sentais une certaine distance avec elle, du coup je n’ai pas trop pu m’y identifier. Elle mène une vie pas facile facile, en essayant de sauver la pâtisserie de son père… Elle essaie de tenir la barque pour que sa famille ne vole pas en éclat. Elle est forte et courageuse. Mais je l’ai trouvé parfois un peu niaise vis à vis de Nicholas. Ok il est Prince, mais bon, tu peux réfléchir par toi même et ne pas le suivre à l’aveugle…

J’ai bien aimé la rencontre, c’était amusant et mignon à la fois. Surtout le fait qu’Olivia ne sache pas qui il est, puisqu’elle est totalement déconnecté des médias/réseaux sociaux. Leur premières interactions se passent comme entre deux personnes ordinaires et Nicholas n’abuse pas de son statut, et je ne l’ai pas trouvé arrogant (terme utilisé dans le résumé).

C’est une histoire que j’ai vraiment beaucoup aimé. Sur le moment, je ne trouvais pas de point négatif, c’est en y réfléchissant que j’ai senti qu’Olivia ne m’avait pas tellement touché, et que ses réactions ne m’avaient pas toujours plu.

En bref, une jolie romance royale qui a su me séduire !
4 coeur

synopsis3

Nicholas Pembrook est le prince héritier du trône de Wessco. Son Délice Royal, comme le nomment les médias est incroyablement sexy, il a un charme fou mais il est incroyablement arrogant… en même temps, comment ne pas l’être quand tout le monde s’incline constamment devant vous ? Par une nuit froide, sous les flocons de neige à Manhattan, le prince rencontre une ravissante brune qui ne baisse pas les yeux et ne fait pas de révérence… mais qui lui envoie une tarte en pleine figure.
Nicholas tombe sous le charme et est prêt à tout pour parvenir à ses fins. Olivia Hammond, serveuse à New York se fiche de la royauté et n’avait jamais imaginé rencontrer un prince. Il était une fois une Reine austère et inflexible, un prince héritier de secours complètement instable et des paparazzis acharnés. Même si le royaume a échangé son carrosse contre une Rolls Royce et qu’aucune tête n’est tombée depuis bien longtemps, la famille royale n’entend pas accepter de roturière sur le trône.
Nicholas a grandi les yeux rivés sur lui, mais aujourd’hui c’est pire, avec l’échéance d’un mariage royal, le monde entier scrute ses moindres mouvements. Mais le plus important, au-delà de ce qu’il représente, le prince devra décider qui il veut être : un roi…ou l’homme qui aimera Olivia pour toujours.

 

Blabla | Bilan Avril 2018

bilan
Hello tout le monde ! Le mois d’Avril est terminé, l’année file à une vitesse… Comme je n’ai pas travaillé, j’ai eu plein de temps pour lire ! J’ai aussi regardé des séries : Arrow, Pretty Little Liars, Shadowhunters, The Good Place !

J’ai lu: 8 livres soit 2858 pages ! En mars j’avais lu 7 livres pour un total de 3737 pages ! J’ai donc lu un livre de plus, mais visiblement, ils étaient moins gros ahah !

Vous allez voir que je n’ai eu que des bonnes lectures, et deux coups de coeur ! 4/5 pour moi ça signifie que j’ai passé un très bon moment de lecture, mais quelques petites choses m’ont dérangées ou manquées. Globalement, je suis rarement déçue de mes lectures, et tant mieux !

Les images sont liées à mes chroniques!

N’hésitez pas à me dire ce que vous avez lu, & si vous avez lu un de ces livres 🙂


thug
5 cdcoeur


nous deux a l infini
4 coeur


prudeafrange
4 coeur


lespuissants2
5 cdcoeur


gdcp2
4 coeur


room hate
4 coeur


lifePas de note car c’est un témoignage, mais c’était bien !


babydoll
4 coeur


 

Avis | Baby doll – Hollie Overton

babydoll
Après avoir adoré Qui je suis publié chez Mazarine Thriller également, j’avais super envie de relire un thriller, et j’ai eu la chance de recevoir celui ci !

Quand j’étais ado, j’adorais le frisson, je lisais beaucoup de thrillers, de romans policiers et même de l’horreur. J’adorais les sensations, l’adrénaline, que je ressentais pendant ces lectures, comme si ça m’aidait à me sentir vivante ! Puis je me suis lassée, et j’ai moins lu aussi… Depuis un certain temps j’ai envie de revenir à ces styles, car même si je suis une vraie trouillarde, j’adore avoir peur en lisant !

Je dirais que Baby Doll est un thriller psychologique assez soft. J’ai déjà lu beaucoup plus angoissant, mais je trouve que c’est une bonne chose que certains livres de ce genre soient plus « léger », pour les personnes qui voudraient commencer en douceur dans ce style de lecture, ou celles qui aiment le frisson sans pour autant faire des cauchemars.

L’histoire m’a rappelée celle de Natasha Kampush qui a été enlevée et séquestrée pendant 16 ans (le livre: 3096 Jours). Mais aussi celle de Sabine Dardenne (J’avais douze ans, j’ai pris mon vélo et je suis partie à l’école…). Ce sont des témoignages que j’ai lu quand j’étais ado,  comme vous le voyez, je m’en souviens encore !

Lily est séquestrée pendant 8 ans, et un jour, elle a l’opportunité de se sauver ! Elle se sent libre mais l’horreur n’est pas terminé, car ce qu’elle a vécu pendant des années, va la hanter, nuit et jour. Tout ce qu’elle a subit à modifier son caractère, et sa façon d’agir. Comme une poupée façonnée par son ravisseur.

J’ai trouvé que l’histoire était bien faite et réaliste. Même si j’ai eu du mal à croire qu’il puisse oublier de fermer le verrou, après huit ans de séquestration où tout est calculer… C’est la première chose qui m’a fait tiquer… L’homme en question, est vraiment horrible, épouvantable. Cependant, j’ai trouvé que les émotions n’étaient pas assez travaillées, je n’ai pas été horrifiée, ni vraiment dégoûtée, comme si l’autrice (traductrice) avait mis des gants pour ne pas trop choquer. Vous voyez ce que je veux dire ?!

J’ai eu un peu de mal à comprendre Lily. Ce n’est pas vraiment possible de s’identifier à ce genre de personnage car on ne peut pas vraiment imaginer ce qu’elle a vécut, même si on en a connaissance. Il y a assez peu de détails sur son vécu, ce qui rend les choses tout à fait lisibles, dans le sens, que ce n’est pas choquant en soi.

Ce que je n’ai pas apprécié & le second point qui m’a dérangée : c’est le comportement de Lily avec sa sœur et son « copain ». J’ai parfois trouvé que ce n’était pas très réaliste, ou peu crédible. Même si vers la fin, j’ai mieux compris les choses, et ses agissements.

J’ai aimé la relation entre les jumelles, et la relation entre Lily et sa fille. Même si encore une fois, les émotions m’ont manquées. Je n’ai pas eu le cœur serré, pourtant ça aurait pu. Et la fin était un peu facile, à mon goût.

Je pense vraiment que le fait d’avoir déjà lu des témoignages a pu faire que j’ai été peu sensible à cette histoire. J’ai trouvé qu’on était assez loin de l’horreur des témoignages et histoires vraies.

J’ai l’impression de ne dire que du négatif, alors que j’ai appréciée ma lecture ! La preuve, je l’ai lu en une journée ! J’avais vraiment envie de connaître le dénouement, et voir si Lily allait sortir de l’emprise de cette ordure. Et j’avoue qu’il y a un personnage qui a su me surprendre ! Malgré les points que j’ai pu soulevée, j’ai quand même apprécié ce livre.

En bref, un thriller soft, accessible pour les personnes qui voudraient se lancer dans ce style de lecture !

Merci à Mazarine Editions pour cette lecture !
4 coeur

synopsis3

La nouvelle vie de Lily Riser commence un soir d’hiver glacial. Seulement vêtue d’un pyjama, elle passe la porte. Elle serre sa fille dans ses bras. Et se met à courir. Loin de la cabane dans la forêt, loin du père de Sky, de cet homme qui l’a séquestrée pendant huit ans et qui, pour la première fois, n’a pas fermé la serrure. Lily est libre, mais ce n’est pas pour autant que leur calvaire est fini. L’enlèvement et les sévices qu’elle a subis ne l’ont pas seulement marquée à vie, sa disparition a aussi détruit sa famille – surtout sa sœur jumelle qui ne s’est jamais remise de sa disparition. Tous tentent tant bien que mal de reconstruire un avenir, sans se douter qu’ils vont être à nouveau mis à rude épreuve.
Depuis sa cellule de prison, le ravisseur de Lily compte bien punir sa Baby Doll pour sa désobéissance…

 

Avis | Life – Eric et Franck Dufourmantelle

life
Quand j’ai vu passé ce livre sur les réseaux sociaux, j‘ai eu super envie de le lire, j’ai été intriguée par l’histoire de ces jumeaux. Je me demandais comment l’un avait il sauver l’autre !

C’est une lecture que j’ai apprécié, même si quelques passages ont été difficiles pour moi, du fait du parcours du combattant que vit ma mère depuis son accident en septembre 2017. J’ai parfois retrouvé ce qu’elle avait pu vivre, même si son accident était tout autre. J’ai donc eu le cœur serré à plusieurs reprises.

Mais j’ai été aussi bluffée et émerveillée par les miracles que peut faire la détermination mêlée à la médecine. Je tire mon chapeau à ces médecins qui ont accepter de faire l’inédit, pour sauver ces jumeaux si fusionnels. Car oui, l’un était condamné, mais l’autre aurait-il pu survivre sans son double ?!

J’ai trouvé le livre très bien écrit, tout est expliqué simplement et on se rend vraiment compte de ce parcours et des souffrances insoutenables qu’ils ont du endurer. Ce n’est pas facile à lire, mais en même temps, je me disais que c’était une belle histoire.

Je ne compte pas mettre de note à ce livre, car comment noter une telle histoire ?! Je n’ai pas grand chose à vous dire sur cette histoire, il est impossible de juger un tel récit.

En bref, j’ai beaucoup aimé découvrir leur parcours pour la vie. A lire, si vous avez le coeur bien accroché !

Je remercie Netgalley et Allary Editions pour cette lecture.
synopsis2
Un matin de septembre 2016, Franck, technicien chimiste, manipule un bidon inflammable. Une explosion le fait flamber. Son corps est brûlé à 95 %, ses organes vitaux menacés. Ses chances de survie sont statistiquement nulles : on n’a jamais sauvé de grand brûlé à plus de 60 %. L’un des seuls morceaux de sa peau demeuré intact est tatoué d’un mot : « Life »…

Son frère Eric indique immédiatement qu’il est prêt à devenir donneur de sa peau. Sourires embarrassés du corps médical : ce type de greffe est impossible. L’heure est au deuil, ou à peu près. C’est un miracle que Franck soit même encore « en vie ». Eric insiste : il veut donner, il est tout de même son jumeau, dit-il par hasard. À ce mot, le professeur Maurice Mimoun, chef du service des grands brûlés de l’hôpital Saint- Louis, vacille : « Vrai jumeau ? » Branle-bas de combat, tests génétiques, examen de passage devant l’Agence de la biomédecine, autorisation du procureur de la République : le feu vert est donné pour cette première médicale mondiale d’une greffe de peau presque totale.

Eric est « pelé à vif » pour donner sa peau à son frère. Après des mois d’incertitudes et de combats, Franck est sauvé. Les jumeaux ont vaincu la mort annoncée. Ils sont heureux, fiers, plus vivants que jamais.

Une aventure humaine d’une rare intensité, sur fond de prouesse médicale.

 

Avis | Room Hate – Penelope Ward

room hate

Je suis amoureux de toi depuis des années. Je n’ai jamais cessé de t’aimer. J’ai souvent essayé de te détester, mais même dans ces moments, je t’aimais toujours.

Presque un an que ce livre est dans ma PAL, autant vous dire que je ne me souvenais à peine des avis, et de l’histoire. Et c’était très bien ainsi ! Je me suis donc plongée dans ce livre, à l’aveuglette !

Justin et Amélia étaient amis dans l’enfance, et se sont perdus de vue pour diverses raisons. Ils se retrouvent adultes, car la grand-mère d’Amélia, leur lègue une maison. Evidemment, les retrouvailles ne sont pas simples, et je me suis tout de suite dit que cette relation n’allait pas être facile et de tout repos !

En plus, Justin vient avec sa petite amie, donc j’avais un peu peur du triangle amoureux. Mais Justin est un type bien, gentleman, attachant, réfléchi. C’est vraiment le genre d’homme qu’on devrait toutes avoir dans nos vies, que ce soit en ami ou plus. Il est vraiment adorable, drôle, protecteur et séduisant… Bref, je l’ai beaucoup aimé !

J’ai beaucoup apprécié Amélia qui n’a pas eu une vie facile quand elle était enfant (Justin non plus) & elle n’a pas toujours fait les bons choix. Mais une fois adulte, elle assume et veut aller de l’avant. Elle est vraiment forte et attachante. 

Les personnages sont vraiment intéressant, j’avais un peu peur que ce soit cliché.. Eh ben, je n’ai pas trouvé ! C’est une histoire mignonne, douce et forte à la fois ! J’ai beaucoup apprécié me laisser porter par ma lecture, sans trop d’appréhensions.

Les péripéties sont vraiment bien ficelées, enchaînées. Il n’y a rien qui tombe comme un cheveu sur la soupe, tout est bien mené. L’ensemble est agréable, fluide et cohérent. C’est un vrai plaisir à lire.

J’ai aimé les personnages, leur relation et la tournure qu’elle prend, leurs réflexions, leur tendresse, leur inquiétude l’un pour l’autre.. Bref j’ai beaucoup aimé cette histoire ! Il m’a manqué le petit truc en plus qui aurait pu en faire un coup de cœur, je n’ai pas été suffisamment ressenti d’émotions pour que mon cœur chavire complètement.

En bref, une jolie lecture, douce et addictive !
4 coeursynopsis2
Justin et Amélia sont amis depuis l’enfance. Ils ont même été amoureux à l’adolescence. Ils ont passé toutes leurs vacances dans la maison de la grand-mère d’Amélia, leurs parents respectifs étant souvent absents.

Quelques années plus tard, ils héritent de la maison. Amélia, qui est institutrice, décide immédiatement d’aller passer ses vacances dans ce lieu qu’elle aime tant Elle est loin d’imaginer que Justin a eu la même idée. Il débarque un matin avec sa guitare et sa petite amie Jade. C’est là que les choses vont se compliquer et que les incompréhensions du passé vont ressurgir. La cohabitation va s’avérer plus que difficile.