[Avis] Nathan Filer – Contrecoups

Résumé:
« Je vais vous raconter ce qui s’était passé, parce que ce sera l’occasion de vous présenter mon frère. Il s’appelle Simon. Je pense que vous allez l’aimer. Vraiment. Mais d’ici quelques pages il sera mort. Et, après ça, il n’a plus jamais été le même. »

Matthew a 19 ans, et c’est un jeune homme hanté. Par la mort de son grand frère, dix ans auparavant. Par la culpabilité. Par la voix de Simon qu’il entend partout, tout le temps…

Matthew a 19 ans et il souffre de schizophrénie, une maladie qui « ressemble à un serpent ». Pour comprendre son passé et s’en libérer, Matthew dessine, écrit. Il raconte l’enfance étouffée par la perte, la douleur silencieuse de ses parents ; l’adolescence ingrate brouillée par les nuages de marijuana ; la lente descente dans la folie, l’internement… Mais aussi, avec un humour mordant, le quotidien parfois absurde et toujours répétitif de l’hôpital psychiatrique, les soignants débordés, l’ennui abyssal… Et le combat sans cesse renouvelé pour apprivoiser la maladie, et trouver enfin sa place dans le monde.

Bouleversant, tourmenté, souvent drôle, Contrecoups est un roman tendre et courageux, porté par une voix absolument unique.

Mon avis:
En janvier, j’ai lu plusieurs livres que j’ai a-do-ré, et celui-ci en fait parti! Il parle également de la schizophrénie, mais d’une façon très différente par rapport à « Je t’ai rêvé ». Dans cette histoire, on suit le quotidien de Matthew, de l’enfance puis progressivement jusqu’à l’âge adulte, il nous présente son entourage, sa passion pour l’écriture et le dessin, son addiction à la marijuana. J’ai beaucoup apprécié le personnage de Matthew, je me suis même demandé si l’histoire n’était pas autobiographique, car j’avais vraiment la sensation de lire le récit de vie du personnage et non une fiction.
C’est un livre à la fois émouvant et drôle, les émotions sont mêlées de façon subtiles, on ressent tout un tas d’émotions différentes au cours de l’histoire. J’ai été triste de quitter le monde de Matthieu, encore une fois j’aurais aimé que le livre soit plus long.
Je reste un peu sur ma faim, je n’ai pas été vraiment convaincue par la fin, j’ai trouvé que c’était un peu brutal, comme si l’auteur avait du se dépêcher de finir son livre.

Publicités

Un commentaire sur « [Avis] Nathan Filer – Contrecoups »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s