[Avis] L’enfant qui mesurait le monde – Metin Arditi


Pages: 220 pages
Edition: Grasset

synopsis

À Kalamaki, île grecque dévastée par la crise, trois personnages vivent l’un près de l’autre, chacun perdu au fond de sa solitude. Le petit Yannis, muré dans son silence, mesure mille choses, compare les chiffres à ceux de la veille et calcule l’ordre du monde. Maraki, sa mère, se lève aux aurores et gagne sa vie en pêchant à la palangre. Eliot, architecte retraité qui a perdu sa fille, poursuit l’étude qu’elle avait entreprise, parcourt la Grèce à la recherche du Nombre d’Or, raconte à Yannis les grands mythes de l’Antiquité, la vie des dieux, leurs passions et leurs forfaits… Un projet d’hôtel va mettre la population en émoi. Ne vaudrait-il pas mieux construire une école, sorte de phalanstère qui réunirait de brillants sujets et les préparerait à diriger le monde ?
Lequel des deux projets l’emportera ? Alors que l’île s’interroge sur le choix à faire, d’autres rapports se dessinent entre ces trois personnages, grâce à l’amitié bouleversante qui s’installe entre l’enfant autiste et l’homme vieillissant.

mon avisJ’ai choisi cette lecture via Netgalley, car j’ai été attirée par le titre et la couverture. Je n’avais pas lu le résumé, et j’aurais peut-être dû. Mon avis est assez mitigé, car pendant le premier quart du livre, je n’ai rien compris. L’alternance des points de vues des personnages n’est pas très claire, j’aurais préféré avoir le nom du personnage concerné en titre des chapitres afin de m’y retrouver.

J’ai été séduite par Yannis, l’enfant autiste, enfermé dans son silence et passant son temps à calculer, mesurer tout ce qui l’entoure. Les spécificités de l’autisme sont assez bien décrites, et réalistes. C’est un enfant très attachant, et c’est bien le seul personnage à l’être d’ailleurs. De plus, les informations données sur cet enfant sont toujours les mêmes, j’ai trouvé que ça tournait un peu en rond.

J’ai beaucoup aimé la relation de confiance qui s’installe entre Yannis et Eliot. Parcontre je n’ai pas du tout aimé Maraki, qui m’a gonflée une paire de fois. Je l’ai trouvé insupportable, et parfois sans coeur. Bref à part, Yannis, les personnages ne m’ont pas spécialement touchée.

J’ai abandonné ma lecture à la moitié, car je n’arrivais pas à rentrer dans l’histoire, rien ne m’intéressait réellement. C’est pourquoi, je ne mets pas de note, puisque je n’ai pas terminé ma lecture.

Publicités

4 commentaires sur « [Avis] L’enfant qui mesurait le monde – Metin Arditi »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s