[Avis] Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi – M. Malzieu

Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi par [Malzieu, Mathias]

Est-ce qu’il ne fait pas trop froid là-bas, est-ce que tu sais les fleurs sur le toit de toi, est-ce que tu sais pour l’arbre que l’on va devoir couper, est-ce que tu sais pour le vent qui agite les volets de la cuisine et secoue ton ombre sur le carrelage?

Note: 10/10
Pages: 160 pages
Edition: Flammerion

synopsisComment on va faire maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi ? Qu’est-ce que ça veut dire la vie sans toi ? Qu’est-ce qui se passe pour toi là ?
Du rien ? Du vide ? De la nuit, des choses de ciel,
du réconfort ?  » Mathias, une trentaine d’années mais une âme d’enfant, vient de perdre sa mère. Sans le géant qu’il rencontre sur le parking de l’hôpital, que serait-il devenu ? Giant Jack, 4,50 mètres,  » docteur en ombrologie « , soigne les gens atteints de deuil. Il donne à son protégé une ombre, des livres, la capacité de vivre encore et de rêver malgré la douleur… Il le fera grandir. Mathias Malzieu nous entraîne dans un monde onirique, intimiste et poignant, dans la lignée d’un Lewis Carroll ou d’un Tim Burton.

mon avisPeut-être que vous le savez déjà, j’adore Mathias Malzieu (oui je l’ai déjà dit plusieurs fois), j’ai donc très envie de lire toutes ses œuvres (il n’y en a pas tant que ça) et bien sûr de les posséder. Je n’en ai que deux, car j’en ai lus certaines en numérique. Il s’agit ici de son tout premier roman.

Nous on voit rien, on te voit plus, on n’y voit rien, on ne sait plus grand-chose. On marche dans la nuit et on ne te trouve pas, faut dire qu’on les confond toutes ces nuits, noires, épaisses comme du tissu, pas beaucoup d’étoiles, tout se ressemble.
Il y a bien les souvenirs, mais quelqu’un les a électrifiés et connectés à nos cils, dès qu’on y pense on a les yeux qui brûlent.

Il y a quelques semaines déjà, je me suis laissée tenter par ce roman, qui mèle comme à son habitude, fantastique et poésie. J’ai eu la sensation d’être plongée dans l’imagination d’un enfant, avec le gros géant qu’il rencontre. J’ai adoré ça. Comme un retour en enfance, en parcourant les pages de ce livre.

Le thème principal est le deuil, puisqu’il vient de perdre sa mère. Comment surmonter une telle étape, un tel drame ? Comment continuer sans maman ? Ce livre m’a bouleversée, vraiment. Je me suis posée un million de questions, j’ai partagé sa peine, j’ai traversé les étapes du deuil avec lui.

Elle va revenir, je l’attends avec des étoiles et des gâteaux, elle en a marre des fleurs, elle en a marre d’être morte, c’est trop long…

Le côté poétique permet de rendre l’histoire moins triste, moins dramatique. C’est même parfois assez drôle, surtout les passages avec le géant. Je l’ai adoré ! Ce géant imaginaire, qui va l’aider à remonter la pente, aller de l’avant, reprendre le cours de sa vie, et apprendre à vivre sans maman.

Au fond, on a tous déjà vécu la perte, que ce soit quelqu’un de très proche ou pas. C’est une histoire qui dédramatise, qui rassure, qui apaise les douleurs. C’est comme un pansement sur le chagrin. Comme quelque chose de doux qui vient combler le vide.

Les jours passent, la nuit reste. Maintenant, tu me manques. Des fois c’est tes bras, des fois c’est tes pas dont je crois reconnaître le bruit. La plupart du temps, c’est toi en entier.

Je vous recommande mille fois cet auteur, à chaque fois je découvre une nouvelle histoire doudou, un nouveau pansement pour ma tristesse, et c’est magique.

Publicités

7 commentaires sur « [Avis] Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi – M. Malzieu »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s