Avis | La couleur du mensonge – Erin Beaty

lacouleurdumensonge

Mon père m’a enseigné un jour que certaines bêtes ne sont pas faites pour être apprivoisées, lança-t-elle en rongeant ses jolies ongles vernis. Elles n’en sont pas méchantes pour autant, seulement trop sauvages.

Et le résumé _

Pendant le premier quart, j’étais hyper sceptique et vraiment pas emballée. Cette histoire de marieuse, mariages arrangés… ça m’emballait pas du tout. Mais en réalité, ce n’est absolument pas le thème principal de l’histoire ! Je l’aurais su si j’avais lu le résumé, mais comme vous le savez, je préfère ne pas les lire.

J’avais profité d’une offre spéciale confinement chez Lumen pour prendre ce premier tome et j’avais aussi pris Silver Batal que je n’ai pas encore lu. Dès que j’ai eu fini ma lecture, je suis allée sur le store pour acheter le tome 2….

On suit Sage qui est en apprentissage auprès de la marieuse Darnessa, ce n’est pas le job de ses rêves mais ça lui donne une certaine liberté. Elle est futée, observatrice et fine d’esprit, elle a les qualités pour associer deux personnes ensemble en fonction de leur caractère etc.

On suit des prétendantes au mariage, qui se rendent à une « fête » ou marché spécial mariage qui a lieu tout les 5 ans, c’est un énorme événements à ne pas manquer. On suit le convoi pendant le trajet qui dure plusieurs jours et qui ne va, bien entendu, pas se passer du tout comme prévu.

Clairement, les mariages passent au second plan de l’histoire, et heureusement ! Une fois que l’on rentre dans le vif du sujet, l’histoire devient hyper prenante et très intéressante ! J’ai adoré Sage et le rôle qu’elle endosse, les risques qu’elle prends, son courage.

J’ai trouvé l’univers bien construit, plutôt clair et bien expliqué. Les personnages sont attachants et bien construits. J’ai aimé que les femmes ne soient pas reléguées au second plan. Elles ont autant d’importance que les hommes, si ce n’est plus. Sage a un rôle très important dans l’histoire, bien autant voire plus que les soldats.

Les soldats qui accompagnent le convoi des jeunes femmes, ne sont pas des brutes, au contraire, ils sont très intéressants et très humains. J’ai beaucoup aimé les relations entre les soldats, les liens qui se nouent malgré leur métier difficile.

Il y a des scènes touchantes, émouvantes mais aussi des scènes difficiles. Une alternance d’émotions bien menée et qui m’a tenue en haleine jusqu’à la fin.

Je pense lire assez rapidement la suite et j’espère voir l’évolution de la romance mais surtout suivre encore l’histoire de Sage.

avis (4)Et le résumé _(1)

Sage Fowler, seize ans, est une bâtarde recueillie par un oncle riche et respecté. Sa seule chance de s’en sortir ? Faire un beau mariage. Elle se présente donc chez une des entremetteuses chargées de l’évaluation du potentiel de chaque candidat – des femmes qui font et défont les fortunes d’une famille, d’une région, d’un pays tout entier. Mais avec sa légendaire indiscipline et sa langue trop acérée, elle échoue lamentablement. Amusée par son cynisme et son sens aigu de l’observation, la marieuse fait toutefois d’elle son apprentie.

2 réflexions sur “Avis | La couleur du mensonge – Erin Beaty

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s