Avis | Les fleurs sauvages – Holly Ringland

Couverture du livre : Les fleurs sauvages

et le résumé _ (1)

Lecture dans le cadre du Challenge Netgalley.

J’ai vu passé pas mal de coup de coeur pour ce roman, mais ce ne sera pas le cas pour moi. J’ai apprécié ma lecture mais j’ai quand même trouvé plusieurs points négatifs.

J’ai apprécié suivre l’histoire d’Alice de l’enfance à l’âge adulte. Elle n’a pas une vie facile et je trouve qu’elle a une grande capacité de résilience qui lui permet d’aller de l’avant malgré tout. En grandissant, elle se pose beaucoup de questions sur sa famille, ses parents… Elle a « sous la main » une personne voire même plusieurs, qui connaissent les réponses mais elle ne se bats pas pour avoir ses réponses, on lui dit « non », elle laisse tomber… Pourtant on ressent que ces informations lui tiennent à coeur, alors pourquoi elle ne se montre pas plus combative pour obtenir ce qu’elle souhaite, sachant qu’elle a largement le droit de savoir d’où elle vient !

Dans l’enfance, elle noue une relation intéressante avec un jeune garçon, j’ai beaucoup aimé la façon dont se tisse leur lien. Encore une fois, j’ai été déçue par Alice, cette relation lui tient beaucoup à coeur, mais elle ne se bats pas pour l’entretenir voire même, la sauver. Autant je la trouve capable de résilience, autant je trouve qu’elle baisse quand même vite les bras. 

C’est un roman très très contemplatif, beaucoup de descriptions florales. On est au milieu des fleurs, des arbustes, pendant une bonne partie de l’histoire et c’est un sujet récurrent. J’ai beaucoup aimé ce thème floral et apprendre la signification des fleurs (même si j’en ai retenue aucune), parcontre le style contemplatif rend le rythme extrêmement lent, et j’avais parfois envie d’abandonner ma lecture car je m’ennuyais ferme. J’ai été au bout car j’avais envie de connaître la fin de l’histoire d’Alice, mais ce qui est sûr c’est que ce n’est pas le rythme qui m’a donné envie de poursuivre !

En bref, une histoire de vie intéressante, dans un univers floral très riche. Gros bémol pour le rythme très lent qui peut donner envie d’abandonner la lecture.

3c

et le résumé _

« À cœur vaillant, rien d’impossible »

Lorsqu’une tragédie change à jamais sa vie, la jeune Alice Hart, âgée de neuf ans, part vivre chez sa grand-mère qu’elle ne connaît pas. Quittant le bord de l’océan où elle a grandi, elle trouve refuge dans la ferme horticole de June, où celle-ci cultive des fleurs sauvages d’Australie.

Au fil du temps, Alice oublie les démons du passé et apprend à perpétuer la tradition familiale en utilisant le langage des fleurs pour remplacer les mots lorsqu’ils se font trop douloureux.

Mais l’histoire des Hart est hantée par de nombreux secrets que June cache à sa petite-fille. Une sorte de fatalité semble accabler les femmes de leur famille, aussi June préfère-t-elle tenir Alice à l’abri de la vérité, quitte à la tenir à distance de l’amour.

Une fois adulte, révoltée par ce silence et trahie par celles qui lui sont le plus chères, Alice se rend compte qu’il y a des histoires que les fleurs seules ne peuvent raconter. Si elle veut être libre, elle doit partir et inventer l’histoire la plus importante de toutes : la sienne…

 

Publicités

Avis |La librairie des rêves suspendus – Emily Blaine

Couverture du livre : La librairie des rêves suspendus

Lecture dans le cadre du Challenge Netgalley.

Je vous mets la couverture en couleur, car elle est vraiment hyper jolie ! C’est vraiment dommage que l’on ne puisse pas avoir les couvertures en couleur sur les liseuses…

et le résumé _ (1)

J’ai décidé de m’inscrire au challenge Netgalley encore cette année, même si avec un bébé prévu pour fin mai je savais d’avance que je ne pourrais pas lire les 20 livres… Enfin dans tout les cas, je n’aurais pas pu lire les 20 livres en un mois ! J’avais deja participé l’an dernier et j’avais fait de belles découvertes!

Je ne me souviens pas avoir déja lu des histoires d’Emily Blaine alors qu’elle a une super réputation dans l’univers de la romance, du coup c’était l’occasion & je regrette de ne pas en avoir lu avant ! Franchement c’était un vrai petit bonbon doux et sucré !

L’histoire n’est pas forcément très originale mais en même temps ce n’est pas ce qu’on attend. On se retrouve dans une jolie petite librairie qui sent bon les histoires de famille. La propriétaire, Sarah est vraiment très attachante, on a tellement envie de l’aider..

J’ai aimé les personnages et leur destins qui se mêlent. Sarah est douce, humaine, vraie et tellement bienveillante ! Maxime, quant à lui, il a un côté bad boy torturé qui le rend attachant mais on sent bien qu’il y a autre chose sous sa carapace et on a envie de creuser et d’apprendre à le connaître.

On aborde l’amitié, l’amour, le pardon, la résilience, le difficulté d’aller de l’avant et de faire des choix, le droit à une deuxième chance. Les erreurs ne  nous définissent pas, les gens évoluent et ont le droit à une seconde chance.

En bref, une jolie romance toute douce avec des personnages très réalistes avec qui j’aurais bien aimé être amie !

et le résumé _

Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier…

 

Avis | Driven T5 – K Bromberg

driven5

– Je ne quitte pas les personnes que j’aime sans me battre et j’irai jusqu’au bout de l’enfer, putain, Haddie Montgomery.

et le résumé _ (1)

J’avais tellement MAIS TELLEMENT aimé la série Driven que j’avais fait un article spécialement pour elle ♥ ♥ Les quatre premiers tomes sont la série principale, puis on a 4 tomes compagnons où on retrouve des personnages secondaires. Sachant que les personnages secondaire sont vraiment hyper intéressants, je trouve que c’est un excellent moyen de continuer de se plonger dans cette série.

Dans ce premier tome compagnon on retrouve Haddie, la meilleure amie de Rylee & Beckett, le meilleur ami de Colton. Ils se rencontrent grâce à Rylee & Colton, et entre eux c’est vraiement EXPLOSIF dès le démarrage ! J’étais super contente de retrouver un tome rien que pour eux car on les voit beaucoup dans la série, et franchement je les avais adoré tous les deux. Ce sont de super amis, et des personnages pour lesquels on a vraiment envie d’en savoir plus.

Je vous avoue, leur relation n’est pas aussi intense que celle de Colton & Rylee, je n’ai pas autant rêvé et je ne suis pas passée par 354854 phases émotionnelles comme avec la série principale. MAIS j’ai apprécié ma lecture et je suis vraiment ravie d’en avoir appris davantage sur Haddie et Beckett.

On apprend à les connaître plus en profondeur, surtout Haddie qui a une vie vraiment difficile avec le poids de la maladie & du deuil, qui pèsent lourdement sur sa famille. Beckett est lui, une force tranquille, on est loin du bad boy détéstable-mais-sexy, c’est vraiment l’ami par excellence, toujours là pour ceux qu’il aime. Il est vraiment attachant et d’une sincérité touchante.

Ce que j’ai aimé, évidemment, c’est les passages où on retrouve Rylee & Colton, car ils apportent vraiment quelques chose à l’histoire, ils ont toujours les mots qu’il faut pour déclencher des déclics chez leur amis, pour rassurer et réconforter. Mais à la fois, ils sont bourré d’humour et de piques cinglantes (surtout Colton).

En bref, j’ai apprécié ma lecture et en apprendre davantage sur Beckett & Haddie, mais ils ne détronent pas le couple Rylee & Colton ♥

(Lorsque j’écris cette chronique, j’ai abandonné le tome 6 qui se concentre sur Quinlan, la soeur de Colton… mais je lirai sûrement le 7 puis le 8 car ils sont sur d’autres personnages que j’avais beaucoup aimé.)

3cet le résumé _

Ebranlée par le décès soudain de sa soeur, Haddie Montgomery a renoncé à toute relation amoureuse sur le long terme. Tout ce qu’elle attend de Beckett Daniels, c’est une histoire qui reste légère, sans attache. Alors pourquoi n’arrive-t-elle pas à se débarrasser du souvenir de leur incroyable nuit ? Ni du goût de ses baisers sur ses lèvres ? Déterminée à éviter toute implication romantique elle envisage même de se servir de la réapparition de son ex (un bad boy qui l’a laissée tomber sans un mot) pour l’aider à éteindre la flamme qui brûle en elle, cette flamme que Beck a allumée…

Finira-t-elle par accepter qu’un tel amour est peut-être un risque à prendre ?

Avis | Avec toi m’envoler – Fleur Hana

avec toi m envoler

Elle n’en a aucune idée, mais elle est avec moi, juste sous le ciel. Je veux plus avec elle, sans aucune logique. La rationalité n’a pas sa place dans la façon dont cette nana obsède mes pensées

et le résumé _ (1)

J’avais tellement adoré Nous deux à l’infini que je ne pouvais pas rater l’occasion de retrouver les Golden boys ! Dans cette histoire on s’intéresse à Mathias, on en apprend davantage sur lui et sincèrement, c’est un chouette type.

Evidemment, je n’ai pas trop aimé la façon dont il rencontre Adeline, j’ai été très mal à l’aise pour elle et elle m’a fait mal au cœur. C’est une rencontre arrangée, du coup on se demande un peu quel genre de gars irait draguer pour de l’argent ? Sérieusement ? Mais Mathias se rattrape assez vite, et on lui pardonne ce faux pas…

Ce que j’ai aimé, Mathias n’est pas un sale type arrogant, ce qui est assez rare en romance. Ce n’est pas un bad boy non plus. C’est un chouette type qui gagne sa vie comme il peut. Il est vraiment bienveillant avec ses proches, même s’il n’est pas parfait.  C’est un personnage attachant, avec une patience énoooorme sérieusement, surtout avec Adeline…

Adeline quant à elle, peut être vraiment touchante comme terriblement agaçante. Bon elle est plus souvent agaçante que touchante, j’avoue. J’ai eu très très souvent envie de la secouer, et sincèrement j’ai eu du mal à m’attacher à elle, les 3/4 du temps, elle m’a saoulée à pleurer sans arrêt sur son sort. Vraiment elle tourne en boucle et c’est pénible. Je sais qu’elle vit des choses difficiles, et que sa vie ne sera plus jamais la même, mais quand même…

J’ai été beaucoup moins touchée par l’histoire que dans Nous deux à l’infini, je n’ai pas du tout retrouver les étincelles qui existaient entre Dante & Lola. Je n’ai pas vécu mille émotions, mais j’ai quand même passé un bon moment de lecture.

J’aime le style de Fleur Hana, ses romances sont bien travaillées, le style est fluide et on ressent un investissement de sa part pour traiter correctement des sujets sensibles. Ici, on parle de handicap, c’est un sujet que je connais bien même si je n’y suis pas moi-même confrontée, et globalement le thème est bien amené, avec beaucoup de bienveillance.

Même si ce n’était pas la romance de l’année pour moi, j’aime le style de l’autrice et je continuerais à lire ses livres avec plaisir ! On passe toujours un bon moment avec Fleur Hana.

3c

et le résumé _

Elle est son ancre, il est son ciel

Elle s’appelle Adeline. La première fois que Matt la voit, il perd toutes ses certitudes. Car Adeline a quelque chose de moins que les autres. Et quelque chose de plus. Un plus qui la rend unique, captivante, et fait douter Matt : doit-il aller au bout de la mission de séduction que son boss lui a confiée ?

Il s’appelle Matt. La première fois qu’Adeline le voit, elle sent monter en elle l’amertume. L’amertume à l’idée qu’il n’éprouve à son égard que compassion et pitié, qu’il ne voie que le corps malade et oublie la femme qui l’habite. Mais Matt persévère, comme s’il voulait vraiment la connaître. Alors, Adeline le laisse petit à petit entrer dans son quotidien régi par les contraintes médicales. Et elle en vient à se demander si elle ne pourrait pas, elle aussi, se laisser emporter par la douce légèreté qui guide la vie de Matt…

 

Avis | Covenant T1 – J L Armentrout

covenant1

– Certains considèrent ces cicatrices comme des trophées.
– Vraiment ?
Aiden hocha la tête.
– Oui. c’est la preuve de ta force et de ta bravoure. Il n’y a pas de quoi en avoir honte.

et le résumé _ (1)
Il y a plusieurs mois j’avais commencé la série Lux de cette même autrice, gros gros coup de coeur pour le premier tome mais j’avoue que je n’ai jamais poursuivie la série & j’ignore pourquoi… Je vais y rémédier bientôt je pense !

En tout logique, j’ai décidé d’entamer une nouvelle série ! Sauf que là c’est différent, à l’heure où j’écris cette chronique du premier tome, j’ai déjà lu le 2, le 3, le 3.5 et je suis entrain de lire le tome 4 ! Le 5e tome n’étant pas encore sorti, il faudra attendre un peu pour avoir la suite…

Je vous avoue que le premier tome est vraiment introductif, ce n’est pas le plus intéressant de la série. Mais bon, l’univers est vraiment particulier donc il faut le temps de le mettre en place et de toute expliquer. Sincèrement au début, je ne trouvais rien d’originale à cette histoire même si c’était agréable à lire, mais vers les 3/4 du tome !!! Olala mais ça devient hyper intense et innovant ! 

Vraiment, on se retrouve dans un univers inédit avec des pouvoirs, des créatures, un système de cast sociales avec les mortels / les sang mêlés / les sangs purs. Mais aussi avec des personnages féminins qui ne se laissent pas faire, et franchement, ça fait du bien !

Ce qui est intéressant c’est l’évolution des personnages au fil des tomes, les relations qui se nouent, la multitude de rebondissements, les combats etc. Vraiment c’est une série avec laquelle on ne s’ennuie pas !

Je n’ai pas grand chose à dire sur ce tome 1, à part que la fin donne très envie de poursuivre la série et je ne regrette pas d’avoir enchaîner les tomes car vraiment, j’adore !

4 cet le résumé _

Sur une île au large de la Caroline du Nord vivent les hematoï, des individus au sang pur et aux pouvoirs divins capables de maîtriser les quatre éléments. Ceux dont la lignée a connu un métissage sont contraints de choisir leur destin : intégrer le corps des Sentinelles du Covenant pour chasser les démons, leurs ennemis originels, ou être réduits à la servitude.

De retour depuis peu au Covenant pour des raisons qui lui appartiennent, Alexandria n’a pas le choix : fille d’une hématoï et d’un simple mortel, elle se doit de réussir l’examen lui permettant de devenir Sentinelle. L’institution applique une discipline de fer, et les relations entre les sang-pur et les sang-mêlé sont formellement interdites, sous peine d’exclusion, ou pire. Une règle qui pourrait être simple si Aiden, un sang-pur aux yeux couleur d’orage qu’Alex convoite depuis toujours, n’avait pas été désigné comme son entraîneur personnel…

 

Avis | Et ils meurent tous les deux à la fin – Adam Silvera

et ils meurent

J’ai passé des années à ne rien faire pour avoir une vie plus longue, et regardez où ça m’a mené. Je suis sur la ligne d’arrivée, mais je n’ai jamais été dans la course.

et le résumé _ (1)
Ce livre est beaucoup passé sur les réseaux sociaux, ça m’étonnerait grandement que vous ne l’ayez jamais vu ! Ceci dit, même si je l’ai beaucoup vu passé, et quasiment qu’avec de bons avis, je n’avais absolument aucune idée du thème abordé ! Bon vu le titre… il est évident que je m’attendais à ce que les personnages meurent, oui mais comment ?! pourquoi ?! quand ?!

J’ai trouvé l’histoire assez originale, bien qu’un peu flippante. Imaginez, un matin vous recevez un appel pour vous dire que votre heure est arrivée, d’ici 24h vous allez mourir ?! C’est assez angoissant comme truc non ? Mais en même temps, ça pousse les gens à faire tout ce qu’ils n’auraient jamais fait pour profiter à fond de leur journée.

Que feriez vous s’il vous restez seulement 24h à vivre ?!

Le rythme de l’histoire est assez lent, il faut l’avouer. On suit deux personnages pendant leur dernières heures de vie mais il ne se passe pas grand chose de fou. Parfois on a quelques rebondissements, mais globalement l’histoire calme. Ceci dit, comme le style est fluide et que l’histoire est intrigante, ça ne m’a pas tellement dérangée. 

J’ai aimé suivre Matéo et Rufus, en apprendre davantage sur leur vies personnelles, suivre leur rencontre et le temps qu’ils vont passer ensemble.

Un petit bémol pour l’espèce de romance qui arrive comme un cheveu sur la soupe et qui, pour moi, n’apporte absolument rien au récit. On dirait qu’on a mis quelques gouttes d’amour pour rendre l’histoire larmoyante, vraiment c’était pas utile, l’amitié c’était bien aussi. 

J’ai passé un bon moment avec ce livre, mais je ne suis pas sûre d’en garder un souvenir impérissable.

4 cet le résumé _

Le 5 septembre, un peu après minuit, les services de Death-Cast appellent Mateo Torrez et Rufus Emeterio pour leur annoncer une bien mauvaise nouvelle : c’est aujourd’hui qu’ils vont mourir.

Mateo et Rufus ne se connaissent pas, mais, pour des raisons différentes, ils cherchent tous deux à se faire un nouvel ami en ce jour final. La bonne nouvelle ? Il existe une appli pour ça ! L’appli s’appelle « Le Dernier Ami », et grâce à elle, Rufus et Mateo vont se rencontrer pour une ultime grande aventure : vivre toute une vie en une seule journée.

Avis |Stars T1 – Anna Todd

et le résumé _ (1)

J’avais adoré After, alors quand on m’a proposé de me prêter Stars, j’ai accepté avec plaisir ! Eh ben… je n’irais pas jusqu’à dire que j’ai perdu mon temps avec ce livre, mais je vous avoue qu’on s’en rapproche.

J’ai aimé l’univers, mais en fait c’est un premier tome qui est beaucoup TROP introductif. Il devient intéressant que vers la fin du livre, où on entre enfin dans le vif du sujet, avant c’est du blabla pas franchement utile…

L’univers militaire mêlé à la romance, me promettait quelque chose de fort. C’est un flop total. On parcours vaguement le monde militaire pendant les 3/4 du livre alors que c’est quand même le thème principal ! Si le tome 2 repart intensément comme la fin du 1, il y a des chances pour qu’il soit vraiment bon !

On y suit Karina qui a une vie des plus ordinaires, elle est masseuse et adore vraiment son métier. On suit son quotidien tout au long du livre et même ses séances de massages. J’ai aimé ce personnage surtout à partir du moment où elle rencontre Kale, un jeune militaire qui rentre de mission. On sent assez vite qu’il y a beaucoup de non-dits dans leur relation, et j’avais très envie d’en découvrir davantage… à voir dans le second tome !

Sincèrement les personnages sont intéressants et attachants, mais l’histoire mets trop de temps à se mettre en place… On tourne en rond pendant des pages et des pages, notamment par rapport à Kale. On comprend assez vite qu’il a des choses à cacher, mais l’autrice attend la dernière partie du livre pour entrer dans le vif du sujet… En attendant, on tourne des pages encore et encore, et il ne se passe pas grand chose, car on attend juste d’en savoir plus sur Kale, sur la mission d’où il rentre etc.

En bref, une histoire qui aurait pu être intéressante si les trois quart du livre n’étaient pas aussi vide d’intérêt. J’espère que la suivre sera bien meilleure, car la fin du livre m’a tout de même fortement intriguée ! 

2c

et le résumé _

Karina Fischer avait dix-sept ans quand son père militaire l’a fait déménagé à l’autre bout du pays, ce qui ne l’a pas dérangé car elle voulait vraiment quitter la Californie. Trois ans plus tard,
Karina travaille comme masseuse à Atlanta et se sent bien pour la première fois de sa vie.

Mais les difficultés semblent revenir une fois encore. L’engrenage des affectations de son père ne facilitent pas leurs relations qui deviennent tendues et le comportement quasi incontrôlable de son frère entraîne la famille vers la rupture. C’est à ce moment-là que Karina rencontre Kale. Durant ses premiers rendez-vous de massage le soldat reste silencieux, ce qui apaise Karina. Quelque chose chez lui l’aide à reconsidérer le chaos qui l’entoure. Il ne la connait pas, et n’a pas l’air de vouloir approfondir leur rencontre. Et il ne parle pas… jamais.

Karina voit en Kale la stabilité dont elle a besoin, et comble de silences ses propres illusions. Mais les illusions peuvent se briser aussi vite que créées. Quand Karina pénètre dans le monde de Kale, elle découvre des mensonges plus forts que ce qu’elle pouvait imaginer.

 

Avis| Calder & Eden (1 et 2) – Mia Sheridan

calder et eden

Je hurlai ma rage et mon sentiment de culpabilité. Quelle souffrance avait-elle endurée à cause de moi ? Ma merveilleuse Belle de Jour.

et le résumé _ (1)
Vous savez pourquoi je voulais lire ce livre ? Tout simplement car c’est écrit par Mia Sheridan. J’adore cette autrice, j’avais tellement, tellement aimé Archer’s Voice puis Toi plus que tout (un peu moins) ♥

Une romance, écrite par une autrice que j’adore, sincèrement je n’ai besoin de rien de plus pour me lancer dans une lecture ! Comme à mon habitude, je n’ai pas lu le résumé, même si en voyant les premiers avis passés sur les RS, j’avais bien compris qu’on y retrouverait le thème de la vie en secte. Ça m’a encore plus intriguée, car je n’ai jamais lu de livre qui abordait ce sujet !

Ce que j’ai aimé dans cette histoire, c’est le fait que l’on suive Calder & Eden depuis leur enfance jusqu’à l’âge adulte. J’adore quand on voit l’évolution des personnages sur le long terme, c’est vraiment un élément qui me plait.

Comme on s’en doute, ils vivent dans une secte. On y découvre leur vie quotidienne et ça n’a absolument rien à voir avec le quotidien des enfants dans le monde « ordinaire ». Vraiment, c’est très très différent, on dirait qu’ils vivent avec 100 ans de retard : pas d’eau courante, pas de machine à laver etc.

Je me suis souvent questionné sur les recherches qu’avaient dû faire l’autrice avant de se lancer dans un tel sujet, car sincèrement on ne peut pas parler de secte sans être un minimum renseigné sur leur fonctionnement. Ça m’a donné envie d’en savoir encore plus, et je me demandais s’il y en avait encore à l’heure actuelle ? J’imagine que oui, mais ça m’intrigue.

Les personnages sont hyper attachants, leur mode de vie les rends vraiment unique, je n’ai jamais rencontré de personnages semblables à Calder & Eden. Je ne vous parle pas de leur histoire, ni de leur rencontre, car ça gâcherait totalement le plaisir de la lecture. Tout ce que je peux vous dire c’est qu’ils ne sont pas du même « monde » et ne sont pas censé se fréquenter. Calder est un ouvrier alors qu’Eden fait partie de la classe supérieure. Mais qu’est-ce que cela signifie pour des enfants ?!

J’ai trouvé le second tome aussi bon que le premier, sincèrement c’est une suite parfaite. Je suis vraiment triste qu’il n’y ait pas plus de tomes car c’est le genre d’histoires que j’aurais envie de suivre encore, et encore ! Cette suite nous permet de suivre encore Calder & Eden, on en apprend davantage sur leur passé, mais aussi sur leur futur, évidemment…

cdc
et le résumé _

Calder a grandi au sein d’une communauté religieuse au coeur des Etats-Unis. Ses membres obéissent aux ordres d’un gourou qui a banni tout progrès technique et les isole du reste du monde.

Si Calder n’a pas eu la même enfance que les autres petits Américains, il est plutôt heureux de grandir là, entouré de sa famille et de ses amis.

Mais le jour où Eden arrive dans la communauté, les choses vont commencer à changer pour lui. Cette petite fille doit devenir, à l’âge adulte, la compagne de leur leader et elle est la clef d’une prophétie plutôt inquiétante pour la communauté.

Il est interdit à Calder, simple travailleur agricole, de fréquenter Eden qui grandit auprès des membres les plus puissants de la secte. Pourtant, il va se nouer entre eux une relation amicale qui se transforme au fil des années en un amour fusionnel et profond.

Quel avenir ont-ils dans une communauté où leur passion est interdite ? Mais est-il possible d’y résister ?

 

Avis | Série : Baby Random – Alexia Gaïa

baby random

À 11h05, je guette la porte à la façon d’un chien chez le toiletteur qui attend son maître avec impatience. Mon visage s’illumine dès que je vois un homme en costard entrer. Si j’avais une queue, elle remuerait dans mon dos.

 

Comme vous le savez, je n’aime pas chroniquer des suites car je trouve que c’est très difficile d’en parler sans dévoiler l’intrigue du premier tome. J’ai donc décidé de faire des avis sur les séries complètes quand je les ai finies. J’ai déjà commencé avec Driven (les 4 tomes principaux) de K Bromberg.

Bady Random est le genre de série délicieuse, qui se dévore sans s’en rendre compte. Les pages filent toutes seules, sans avoir besoin de réfléchir. Ça se lit vraiment tout seul, une vraie perle qui permet de décrocher totalement de la réalité. J’ai l’impression de souvent ressentir ça avec les romances, mais c’est vrai que c’est le genre qui me permet de plus de décrocher et de rêvasser.

Encore une fois, Alexia Gaïa a su construire un univers avec des personnes réalistes au possible, tous très attachants. Même si parfois, on a envie de les claquer pour leur mauvaises décisions ou leur paroles blessantes. N »est-ce pas aussi le cas dans la vraie vie ? On peut très bien adorer quelqu’un et avoir parfois envie de lui en coller une !

J’avais trouvé Célia un peu niaise et influençable dans le premier tome. Elle a beaucoup évoluée, ce n’est plus du tout la même femme. Elle a de grandes décisions à prendre, suite à l’ouragan qui traverse sa vie. Parfois elle doute et fait des erreurs, mais elle fait toujours de son mieux et c’est ce que j’ai aimé chez elle.

Concernant le triangle amoureux qui était présent dans le premier tome, il s’efface un peu dans la suite, même si tout les protagonistes restent présent dans l’histoire mais encore une fois, il ne s’agit pas de savoir lequel Célia doit choisir. L’histoire va bien plus loin que cela. Pour les personnes qui détestent ce genre de relations, sachez que ce n’est vraiment pas un trio amoureux à base de « je t’aime, moi non plus ».

L’ouragan qui traverse la vie de Célia (et des autres personnages) prend une place plus qu’importante dans la suite. Ça donne vraiment une profondeur et un intérêt supplémentaire à l’histoire. J’ai vraiment aimé cette histoire et en suivre l’avancement.

J’ai aimé suivre l’évolution des personnages, ils changent, mûrissent, apprennent à pardonner ou au contraire, à faire une croix sur les gens nocifs.

Même si tout n’est pas toujours rose dans cette histoire, c’est pour moi, une jolie romance doudou avec laquelle j’ai passé un excellent moment. 

C’est comme si d’un coup, je venais de comprendre comment ça marche. Quand on a des sentiments pour quelqu’un, qu’ils soient bons ou mauvais, ils ne partent jamais, qui qu’on fasse. Et il faut avoir le courage de les affronter et de risquer de tout perdre pour laisser vivre les bons…