Avis | Désirs défendus – F.V Estyer

desirs defendus

C’est la seconde romance MM que j’ai lu & j’ai eu du mal avec celle ci alors que j’avais adoré l’autre.. Je vais vous expliquer pourquoi et c’est tout à fait personnel !

J’ai adoré le fond de l’histoire, les personnages, leur rencontre, leur quotidien et tout le fil de l’histoire ! J’ai vraiment bien accroché avec eux et j’avais envie de poursuivre pour connaître le dénouement !

Gros bémol pour les scènes érotiques. J’ai presque envie de dire pornographiques?! Pour moi c’était trop de détails.. j’ai sauté quasiment tous les passages parce que ça me gênait. Mais genre vraiment. Trop de détails, tue le détail quoi. A-t-on vraiment besoin d’autant de détails pour comprendre ce qu’il se passe ? Ca manque vraiment de subtilité et de suggestions….

J’ai failli abandonner ma lecture à cause de ses passages qui me mettaient mal à l’aise. Mais l’histoire de fond le plaisait donc j’ai continué mais en sautant des passages.

En bref, une romance sympathique et des personnages attachants. Je regrette les trop nombreuses scènes érotiques.

3 coeursynopsis4

Depuis ce jour d’été qui a fait basculer son monde, James part à la dérive. Son travail est la seule chose qui l’empêche de sombrer : professeur d’anglais dans le supérieur, l’enseignement est sa vocation.

Mais quand il croise les yeux vert sombre de Noah le jour de la rentrée, et perçoit la détresse qui émane du jeune homme, il comprend immédiatement que cette année, les choses seront différentes. Car jamais encore il n’avait désiré un étudiant… Prendra-t-il, par amour, le risque de transgresser les interdits ?

Publicités

Avis | Sous nos yeux – Cara Hunter

sous nos yeux

Lors d’une grande fête de voisinage, une petite fille disparaît. Personne n’a rien vu !

On suit l’avancée de l’enquête pour retrouver et/ou élucider cette disparition. Plus on avance plus il y a de coupables potentiels. C’est assez fou car il est très difficile de se faire un avis et de savoir qui est innocent ou non…

Les parents sont en plein coeur des accusations. Ils ont un tas de secrets, il est assez facile de les croire coupable. Les relations familiales sont assez particulières et j’ai eu mal au coeur pour les enfants qui grandissent dans cet univers.. Les personnages ne sont pas particulièrement attachants, ni les inspecteurs, ni les « suspects ». Il est assez difficile de s’attacher à eux, du fait de l’histoire, mais aussi des sentiments qui ne sont pas très travaillés.

J’ai aimé suivre cette histoire même si je ne l’ai pas trouvé spécialement originale. J’ai tout de même été surprise par le dénouement qui m’a un peu déçue car j’ai trouvé qu’il était tiré par les cheveux, peu crédible et très vite mené. Mais après tout, tout est possible dans ce type d’histoire…

En bref, un thriller à suspens qui a su m’intriguer sans être exceptionnel pour autant…

3 coeursynopsis4

Alerte enlèvement  : la petite Daisy Mason, 8 ans, a disparu lors d’une fête, donnée dans le jardin de ses parents. Elle était déguisée en pâquerette  : elle portait une robe, des collants et des chaussures vertes, ainsi qu’une coiffe avec des pétales blancs. Et personne n’a rien vu.

L’inspecteur Adam Fowley, qui prend en charge l’enquête, sait bien que, dans 90% des cas, c’est un proche qui a fait le coup. Il a lui-même perdu un fils, Jake, quelques mois plus tôt. Or, la famille de Daisy compte son lot d’étranges individus  : sa mère fait ce qu’elle peut pour préserver les apparences, son père se montre systématiquement sur la défensive, et le petit frère ne dit pas un mot…

Le vernis de respectabilité si cher à ce quartier de la classe moyenne s’effrite peu à peu sous la pression de l’enquête, des rumeurs et des réseaux sociaux. Les Mason, famille modèle, préfèrent parfois le mensonge par omission à la vérité, et des secrets inavouables sont sur le point d’éclater…

Avis| Too late – Colleen Hoover

too late

La beauté physique n’a rien à voir avec l’amour. Il ne naît pas de l’attirance qu’on ressent l’un pour l’autre. L’amour ne naît pas des rires qu’on partage. L’amour ne naît même pas de ce qu’on peut avoir en commun. De toute façon l’amour ne se définit pas plus qu’il ne se trouve, d’une manière ou d’une autre, dans le bonheur qu’il apporte. L’amour ne se trouve pas. Il vous trouve.

J’aime beaucoup les livres de Colleen Hoover, en général il y a des sujets forts qui sont bien traités, ça nous pousse à nous poser des questions, a réfléchir. J’aime beaucoup les lectures qui nous mènent vers des réflexions sur divers sujets. Il y a aussi beaucoup d’émotions dans ses histoires, de belles romances ou des amours plus durs et destructeurs. Mais, il y a toujours une morale, un message important a retenir..

J’avais un peu peur de lire Too late, après avoir vu plusieurs avis passer, qui disaient qu’il était très dur à lire voire même choquant… et que ça n’avait rien à voir avec les CoHo dont on a l’habitude… Je comprends qu’il puisse être perturbant et choquant, il n’y a pas de soucis. Même si moi je n’ai pas été choquée !

Je suis contente de l’avoir lu car j’ai beaucoup aimé. Il est vrai que l’on s’approche de la dark romance, avec des personnages masculins très durs et malsains. Au début du roman, l’autrice nous avertis que l’histoire est différente des autres et assez dure. Du coup, j’ai trouvé qu’on été assez bien préparé. Après il est vrai que ça peut choquer, heurter.

J’ai beaucoup aimé le personnage féminin, Sloan, qui est à la fois réfléchie et courageuse. Car même si parfois on se demande pourquoi elle reste avec cet homme, on a vite des réponses et on apprend à comprendre ses choix et décisions. J’ai beaucoup aimé son caractère, ses réflexions, le fait qu’elle soit assez au clair avec la situation…

Certains personnages masculins ont vraiment des comportements horribles, dont Asa, le copain de Sloan… il n’y a pas vraiment de mots pour d’écrire ça… L’autrice ne banalise pas du tout ces comportements mais n’en fait pas le procès non plus. Elle nous donne des infos & c’est à nous de nous faire notre opinion. Ce que j’ai aimé c’est qu’il y a comme une balance de personnages, c’est-à-dire, des personnages horribles, mais aussi des personnages d’une grande bonté (Carter) !

En bref, une histoire que j’ai beaucoup aimé avec des sujets difficiles mais bien traités. A ne pas mettre entre n’importe quelles mains !

4 coeursynopsis4
Pourra-t-elle échapper à cette relation toxique ? 

Sloan n’a jamais eu une vie facile et elle a toujours dû se battre pour obtenir ce dont elle
avait besoin. C’est justement pour échapper à une situation sans issue qu’elle a accepté de partager la vie de son petit ami, Asa. Depuis, elle étouffe dans cette relation toxique ; de plus, c’est un homme à la morale douteuse qui se livre à de multiples trafics. Elle n’a pas le choix de partir et décide de supporter ce qu’il lui fait subir jusqu’à ce qu’elle puisse lui échapper. Seule.
Personne ne peut l’aider à sortir de cette situation.
Sauf peut-être Carter, cet étudiant aux multiples secrets qu’elle vient de rencontrer.

Asa est prêt à tout pour garder Sloan. Il a besoin d’elle et il fait tout pour la persuader qu’elle ne peut pas se passer de lui.

Personne ne s’interposera entre Sloan et lui. Sauf peut-être Carter.

 

Avis| Viens, on s’aime – Morgane Moncomble

viens on s aime

– Je t’aime autant que le premier flocon de neige en hiver, autant que la cuillerée de Nutella en plein régime, autant que la douceur d’une plume sur la peau ou que les rayons du soleil qui percent la nuit chaque matin..

Ce livre est dans ma PAL depuis un bon moment déjà, j’avais super envie de le lire mais à force de le voir partout, j’avais vraiment peur d’être déçue ! C’est le genre de livre tellement bien, qu’on continue à le voir partout, même des mois après sa sortie ! Et maintenant, je comprends mieux car ce livre est un vrai petit bijou

Le genre d’histoire qui nous donne envie de croire à l’amitié homme/femme, mais surtout à l’amour ! C’est une belle histoire, une jolie romance, parfaitement dosée. Ca ne déborde pas, tout est finement travaillé pour ne pas tomber dans les clichés. L’histoire est assez simple, rien de très nouveau mais pourtant on est surpris, les personnages sont touchants, amusants et surtout très réalistes, proche de nous.

Violette-qui-sent-la-violette est terriblement attachante, elle traîne son lot de difficultés, elle a un caractère pas toujours facile, mais surtout elle pense à voix haute, sans filtre, naturelle au possible ! Elle a su me faire rire et me toucher aussi. Le personnage féminin par excellence, elle peut être douce, amusante et forte à la fois. Elle ne se laisse pas faire !

Loan est terriblement séduisant, il m’a vraiment fait craquer ! Il est très attachant et touchant. Un peu comme Violette, il traîne son lot de soucis, mais il fait face. C’est le genre d’homme idéal, toujours prêt à aider les autres, mais surtout Violette.

j’ai adoré cet amour qui les unit, cet amour que tout le monde voit sauf eux. Leur amitié dégouline de sentiments, et les seules personnes qui ne savent pas que c’est de l’Amour, c’est eux ! Il en faut du courage pour admettre que l’on est amoureux(se) de sa/son meilleur(e) ami(e) & cette belle histoire nous le montre très bien.

Je n’ai soulevé aucun point négatif car vraiment, c’est une histoire absolument divine où les sentiments nous transportent. Les relations humaines sont belles, parfois dures mais toujours en pointant du doigt l’égalité homme/femme, l’importance de se respecter, de ne pas rabaisser les autres… De beaux messages et de beaux sentiments !

En bref, je recommande ce bonbon succulent à tout le monde
5 cdcoeursynopsis4

L’amour fleurit parfois là où on ne l’attend pas.

Beaucoup s’accordent à dire que l’amitié fille-garçon n’existe pas. Et pour cause ! Lorsque Loan et Violette se sont rencontrés, ce fut un véritable coup de foudre platonique. À cette époque, Loan était en couple avec Lucie depuis quatre ans, si bien qu’il n’avait d’yeux que pour elle.

Mais seulement un an plus tard, beaucoup de choses ont changé : Loan est un homme abattu depuis que sa petite-amie l’a quitté. Quant à Violette, elle commence tout juste une idylle avec le beau Clément – chose que Loan se surprend à détester.

Alors quand sa meilleure amie, encore vierge, le supplie d’être son premier, il hésite. La proposition de Violette sent la mauvaise idée à plein nez… mais après tout, il ne s’agit que d’une fois. Rien qu’une.

Pas vrai ?

 

Avis | Zel, l’ange mercenaire T1 – Kalypso Caldin

zel

– Tu ne le feras pas, affirmai-je. Tu ne me tueras pas, je le sais. Tu ne peux pas nier qu’il y a un truc entre nous.

Est ce que ça vous arrive, de voir un livre, est d’être quasiment sûre à  1000% qu’il va vous plaire ? C’est ce qu’il m’est arrivé avec Zel, j’ai eu un vrai coup de coeur pour cette couverture, et j’étais absolument persuadée que j’allais adoré ! Je suis hyper contente car ma première impression était bonne

On est dans un univers un peu surnaturel. Kendra à des pouvoirs, elle est médium, elle peut voir les auras des gens mais aussi les fantômes. Même si elle n’en parle jamais avec ses proches, son don est très important pour elle. Malgré ce don, elle vit une vie d’étudiante, tout à fait ordinaire, entre les amis et les cours. C’est un personnage fort et attachant, j’ai beaucoup aimé son caractère ! Elle ne se laisse pas faire, et est très courageuse.

Sa vie est tout à fait banale, jusqu’à ce qu’elle rencontre Zel.

Zel est un personnage terriblement séduisant et mystérieux. Il souffle le chaud et le froid, et il est difficile de savoir s’il est plutôt dans le camp du Bien ou du Mal. On sent qu’il a vécu des choses difficiles, sans trop savoir quoi exactement. Il est intriguant, et j’avais vraiment envie d’apprendre à le connaître, car on sent qu’il n’est pas « si » méchant que ça ! Zel a accepter un « contrat » qui est de tuer Kendra ! On ne sait pas pourquoi, et d’ailleurs, on ne comprend pas trop pourquoi elle mériterait de mourir puisqu’elle n’a rien de spécial…

La romance n’est pas du tout l’élément principal de l’histoire, on est vraiment centré sur les pouvoirs et le combat entre Bien et Mal.

On retrouve quelques clichés des romances surnaturelles, comme LA rencontre entre cette fille sans histoire & le bad boy dont elle ne doit absolument pas s’approcher… Ca vous rappelle des autres livres ? Oui, c’était le cas pour moi aussi ! Mais bon, c’est le genre de cliché que j’aime bien, donc ça ne m’a pas dérangé !

Ce que j’ai le plus adoré, c’est les dialogues car Kendra et Zel se taquine tout le temps, ce qui donne des répliques assez marrantes, parfois cinglantes ! J’ai aimé leur relation, l’attirance qu’ils essayent de nier…

Il y a pas mal de créatures surnaturelles, de scènes de « combat », d’intrigue qui concerne le Bien et le Mal. J’ai beaucoup aimé tout ces passages, j’ai trouvé que tout était très bien écrit, le style est addictif et intriguant. Difficile de poser le livre sans l’avoir terminer !

Pour moi c’était une histoire excellente, j’ai vraiment tout aimer, de A à Z ! J’ai passé un bon moment, sans prise de tête, avec des personnages intéressants et une intrigue hyper prenante !

J’ai hâte de lire la suite
5 cdcoeur
synopsis4

EN ÉQUILIBRE ENTRE LE BIEN ET LE MAL, QUELLE VOIE CHOISIRA-T-IL ?

Depuis sa naissance, Kendra dispose de pouvoirs surnaturels : elle voit les fantômes et est capable de lire les auras de ceux qui l’entourent. Elle essaye malgré tout de vivre une vie normale de lycéenne…

Une ambition simple, mais qui devient un véritable défi quand le mystérieux Zel entre dans sa vie… avec la ferme intention de l’assassiner.

Qui est-il réellement ? Pourquoi veut-il éliminer Kendra ? Et surtout, d’où viennent les phénomènes surnaturels qui perturbent de plus en plus la paix de la petite ville de Raven Hill ?

 

Avis | une femme entre nous – G Hendricks & S Pekkanen

une femme entre nous
Avant de commencer ma chronique, je tiens à préciser que j’attendais ÉNORMÉMENT de cette histoire, je pensais lire un thriller diabolique et angoissant… ce ne fut pas vraiment le cas, mais l’histoire reste addictive ! 

Le spitch de ce livre est compliqué à expliquer, car il ne faut pas trop en dévoiler. Tout repose sur le « secret », les « non-dits ». 

On rencontre deux femmes, l’ex-femme de Richard & sa future femme. On a donc 3 personnages principaux, même si on n’a pas le point de vue de Richard. On alterne entre ces deux femmes. On va suivre leur vie, dans un espèce d’avant-Richard & d’après-Richard. On pourrait croire que l’on va entrer dans un triangle amoureux, avec Richard qui quitte sa femme actuelle, pour une femme plus jeune. Il y a de ça, mais pas que !

Pendant la première partie du livre (environ 200 pages), on suit ces deux femmes. On découvre leur vie, leur habitudes (travail, quotidien) & c’est guère tout… en fait il ne se passe pas grand chose ! On sent bien que l’ambiance est lourde, pesante et qu’il va arriver quelque chose à une d’elles, mais… on attend ! C’était très déstabilisant car, il ne se passe rien mais en même temps, le style est hyper addictif, cette ambiance oppressante, nous donne vraiment envie de continuer ! 

J’ai été un peu étonnée par ce livre, car c’est à la fois, intense et lent. Ça fait un drôle de mélange je trouve, comment un livre où il ne se passe quasiment rien, réussi à être si pesant ? C’est un mystère pour moi !

J’avais des attentes envers ce livre, je pensais avoir une intrigue très forte, beaucoup d’angoisses & surtout je pensais qu’on aurait à faire à un homme pervers narcissique. En fait, c’est ce que j’imaginais au vue du résumé. J’étais contente, car j’aime bien ce genre d’histoire, mais du coup, ce n’est pas le cas ! Donc j’étais à la fois, surprise, et déçue ! Mes sentiments sont hyper compliqués car j’ai aimé, tout en étant un peu déçue…
On est plutôt sur de la manipulation, de la manigance, sur des personnages qui ne sont pas ce qu’ils semblent être, sur du faire-semblant…

Le gros bémol de cette histoire c’est vraiment cette lenteur ! Même si les personnages sont intéressants, j’avais envie qu’il se passe quelque chose quoi ! Certes le style est bon, addictif, mais ça ne suffit pas. La seconde partie est mieux remplie, en terme d’actions, mais je n’ai pas vraiment été convaincue, car certains éléments me semblaient un peu « gros », trop « facile ». La fin tombe vraiment dans la facilité et gâche un peu les choses…

En bref, c’est difficile de vous parler de ce livre sans vous raconter l’histoire. J’ai aimé le style mais je regrette toutes ces lenteurs !
3 coeursynopsis3

Le jour où vous découvrirez leur histoire veillez à n’être dérangé sous aucun prétexte.

En lisant ce livre, vous allez faire beaucoup de suppositions.

Vous allez croire que c’est l’histoire d’une femme jalouse, délaissée par son mari.

Vous allez penser qu’elle est obsédée par la maîtresse de celui-ci, une femme plus jeune qu’elle.

Vous allez vous dire que vous connaissez déjà toutes les facettes d’un tel triangle amoureux.

Un conseil : laissez tomber toutes vos hypothèses.

Jamais vous ne pourrez imaginer ce qui se cache derrière les apparences, ni anticiper les multiples rebondissements qui émaillent ce livre.

 

Avis | Le club des feignasses – Gavin’s Clemente-Ruiz

le club des feignasses

Oh, faites pas cette tête d’enterrement ! J’ai peut-être un pied dans la tombe, mais je veux pas qu’on me marche sur l’autre !

En mai 2016, j’ai lu Comment papa est devenu danseuse étoile de Gavin’s Clemente-Ruiz. D’ailleurs je pensais que c’était en 2017 car je m’en souviens encore assez bien 🙂 J’avais adoré cette lecture et le style de l’auteur qui sait très très bien abordé des sujets sensibles tout en y mettant beaucoup d’humour.

Cet auteur écrit de vrais livres doudou ! Sérieusement, même si les sujets ne sont pas des plus faciles, il y a tellement de douceur, de légèreté, qu’on a envie d’y rester plongé pendant des années !

Bref, j’arrête de déclarer mon amour ! 

Dans Le club des feignasses, on rencontre 5 personnes qui ne se connaissent pas et n’ont pas grand chose en commun. Elles vont faire connaissance lors d’un jour assez particulier, c’est à dire, lors de leur première chimiothérapie. Elles vont discuter pour faire passer le temps, faire connaissance, se rendre compte qu’elles n’ont pas forcément beaucoup de points communs mais que ça n’empêche pas de bien s’entendre.

Cette première séance de chimiothérapie ne se passe pas du tout comme prévu, et elles vont partir prendre l’air ! Pendant ce périple, elles vont faire plus ample connaissance et surtout, se livrer des secrets qu’elles n’ont, parfois, jamais révélé à qui que ce soit. Leur relation est très très belle et douce. Il n’y a pas une once de jugement, de méchanceté, de moquerie. Chacun écoute l’autre, et se livre à son tour. Elles vont même se pousser à faire des choses, que jusqu’ici, elles n’avaient pas osé faire ! C’est génial, non ?

Evidemment, on est quand même avec des personnes atteintes de cancer, donc oui, on parle de la maladie, de l’avant & de l’après. Mais j’ai envie de dire, que ce n’est pas le sujet principal, car on parle surtout du fait de vivre ses rêves, d’oser faire ce dont on a envie, et de pouvoir partir sans regret !

C’est un livre avec beaucoup d’humour, de bienveillance et ça fait un bien fou ! A lire absolument !
5 cdcoeursynopsis3

Que faire  ?
  • Si vous avez un jour appris une terrible nouvelle et décidez d’aller manger une côte de bœuf pour fêter ça,
  • si vous avez envie d’être aux côtés de personnes que vous aimez quand vous en avez besoin,
  • si vous avez toujours rêvé de retrouver l’amoureux de votre jeunesse,
  • si vous voulez chanter (faux) sans qu’on vous regarde de travers,
  • si vous avez un jour fait partie d’un club de plage, et que l’envie vous revient 50 ans plus tard  :

rejoignez le Club des Feignasses  !

Rien ne prédisposait Béa, Alice, Sam, Greg et Elisabeth à se rencontrer. Pourtant, ces amoureux et cabossés de la vie, membres d’un club aussi curieux que chaleureux, apprennent vite à se connaître avec leurs failles, leurs richesses et leurs secrets.
Un roman plein d’émotions, d’optimisme et de tendresse qu’anime une galerie de personnages attachants.

 

Avis | Love & Darkness – Oly TL

lovendarkness

Je l’embrasse. J’embrasse ma muse, la ravissante bohème de mes fantasmes ! Comme si ma vie ne tenait plus qu’à elle tandis que la sienne s’effrite. Comme si je pouvais lui insuffler ma propre essence vitale.

Je vous avoue qu’au démarrage, j’accrochais pas trop. J’ai levé les yeux au ciel un certain nombre de fois. Les personnages sont assez clichés, entre les bad boys ; LA rencontre qui va faire changer la vie d’un homme & la fille toute innocente….
Mais je vous assure que ça s’améliore ensuite !

Millie et Jayden sont tous les deux abîmés par la vie, à leur manière. Elle est épicurienne dans l’âme et souhaite profiter de la vie tant qu’elle le peut. Jayden lui, est sans cesse au bord du gouffre, il a un poids tellement lourd sur les épaules, qu’il semble toujours près à s’effondrer. Pour faire face, il « profide de la vie » avec son crew : les badAss.
Millie et Jayden ont l’air d’être sur la même longueur d’onde mais en fait, pas tout à fait…

Ce que j’ai adoré c’est retrouver le monde du tatouage comme dans Marked Men de Jay Crownover & l’art. Ils ont des passions qui les aide à garder le cap et surtout à s’évader quand rien ne va.

J’ai parfois eu du mal avec Jayden qui souffle le chaud et le froid. A peine a t il vu Millie, une seule fois, qu’il est totalement obnubilé par elle… Certaines réactions faisaient limite peur quoi ! Il est totalement obsédé par elle. Mais il a quand même un cœur sensible, malgré sa carapace de gros dur. Plus on en apprend sur lui, plus on comprend qu’il soit si torturé, car son passé est sombre et rempli de traumatisme, de culpabilité.

Ce que je n’ai pas aimé chez Millie, c’est son comportement! Certes elle veut profiter de la vie, sans encombre, sans attache mais cela ne lui donne pas le droit de profiter des autres. J’avais assez souvent le sentiment qu’elle distillé de l’espoir dans ses relations, et que du coup, son/sa partenaire pouvait comprendre qu’il y avait une possibilité d’une relation « stable ».  Elle est très égo centrée, souvent elle ne pense qu’à elle et son propre bonheur. Elle ne semble pas toujours se rendre compte qu’elle blesse les autres…

Je vous avoue que, leur relation ne m’a pas paru très saine car au lieu de se tirer vers le haut, ils ont plus tendance à se pousser vers le bas. Chacun emmène l’autre dans ses travers. C’est un peu dommage car du coup ce n’est pas du tout le genre de romance qui fait rêver. Quitte à avoir des clichés autant que l’un « sauve » l’autre de ses mauvais travers. Même si ça change un peu dans la dernière partie du livre.

Cette histoire est pleine de tristesse, de noirceur et de désespoir. Ce n’est pas du tout le genre de romance qui mets des étoiles dans les yeux, mais personnellement j’ai apprécié !

3 coeur

synopsis3

Elle est sa drogue. Il est son obscurité.

Une romance sombre, qui ne vous laissera pas indemne

Tatoueur écorché, Jayden oublie son lourd passé les week- ends, lorsqu’il gomme ses limites avec ses frères de cœur, les BadASS. Bohème lumineuse et peintre, Milly n’oublie jamais cette vérité : l’existence est éphémère, alors autant éviter les complications. Les chemins si différents de ces deux artistes finissent cependant par se croiser. Entre ombre et lumière, secrets et blessures, réussiront-ils à s’aimer ?

 

Avis| Ethan qui aimait Carter de Ryan Loveless

ethan qui aimait carter

C’était ma première lecture MM ! Le challenge de Netgalley était une super occasion pour faire  des découvertes, et je suis ravie de m’être lancée ! Je pense d’ailleurs récidiver ! Des titres MM ou FF à me conseiller ?

C’était une lecture vraiment douce et mignonne. Je ne dirais pas que c’était une lecture doudou, mais on s’en approche. Un vrai petit chocolat fondant ! Rien de vraiment surprenant, mais d’une douceur folle ! Ca m’a fait du bien de lire cette jolie histoire.

Ethan & Carter sont des personnages atypiques, ce qui permet d’aborder le thème de la différence, des difficultés de chacun, de la nécessité de s’adapter à l’autre. On ne croise pas souvent des personnes vraiment singuliers, donc ce fut agréable !

Que se passe-t-il quand deux personnes assez solitaires, qui ont du mal à trouver leur place dans ce monde, se rencontre ? Que se passe-t-il quand une douce personne prend le temps d’avoir à en connaître une autre, sans tenir compte de sa différence ? 

Voilà de quoi parle cette histoire, de deux personnes qui apprennent à se connaître, qui s’apprivoisent avec douceur, sans brusquer l’autre, en laissant le temps au temps. Ils sont mignons et touchants à souhait. J’ai beaucoup aimé leur relation car elle prend du temps, elle s’installe en douceur, avec délicatesse. chacun laisse du temps à l’autre. L’amour s’immisce à pas de velours.

L’histoire en elle-même n’a rien de vraiment original, mais c’est vraiment cette douceur qui prime et qui fait du bien au cœur. 

J’appréhendais un peu les scènes intimes, mais je n’ai pas été dérangée. Enfin pas plus que dans une lecture MF. Je ne suis pas dérangée par les scènes érotiques tant qu’elle ne dure pas des pages et des pages, et qu’on ne rentre pas trop trop dans les détails. Le vocabulaire est parfois cru, le sexe est un sujet de conversation très important pour Ethan et Carter, mais rien de choquant en soi.

Je recommande cette lecture toute mignonne, idéal pour un premier MM !

4 coeur

synopsis3
À vingt-quatre ans, Carter Stevenson est atteint de timidité maladive, due à son bégaiement et ses tics. Sans l’aval d’amis qui lui reprochent de laisser sa maladie de Tourette dicter sa vie, Carter déménage de Los Angeles et rejoint une petite ville tranquille de Californie où il compte faire profil bas et éviter les gens. Il n’avait pas prévu que son nouveau voisin, Ethan Hart, s’immiscerait dans sa bulle de solitude et le forcerait à sortir de chez lui pour vivre sa vie.

Depuis le début, Ethan s’est montré clair au sujet de ses sentiments pour Carter. Mais il redoute que ce dernier ne soit pas en mesure de voir au-delà de son cerveau endommagé, même si cela fait de lui quelqu’un de bien plus en accord avec ses émotions que la plupart des gens. Le problème pour Carter ne vient pas de là : il s’est déjà brûlé les ailes aux côtés de ‘parfaits’ petits amis et ne veut pas risquer de se faire briser le cœur une fois de plus.

D’une manière ou d’une autre, Ethan est déterminé à montrer à Carter qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Du moins, jusqu’à ce qu’il reçoive de tragiques nouvelles, qui l’obligent alors à se tourner vers lui pour puiser force et soutien. Carter sera-t-il en mesure d’épauler Ethan dans la tourmente ?

 

Avis | Une fille facile – Louise O’Neill

une fille facile

Quand tu prononces un mot comme celui-ci, tu ne peux plus faire marche arrière. Fais comme s’il ne s’était rien passé. C’est plus simple comme ça. Plus simple pour toi.

J’ai vu plusieurs personnes lire ce livre en VO, les avis et le thème me donnait envie d’en savoir ! Il s’agit de la culture du viol & de la facilité avec laquelle les gens dédramatise cet acte horrible. Je pensais donc avoir à faire à un livre dur et poignant, au vue du thème, j’ai été un peu déçue par rapport à ça.

Je n’ai pas apprécié le personnage d’Emma, mais j’ai eu l’impression que c’était fait exprès ?! Elle est égoïste, prétentieuse et n’a aucun respect pour ses proches. J’ai vraiment détesté son comportement et ses réflexions… Elle sait qu’elle est belle et en joue beaucoup, jusqu’à draguer les copains de ses amies ! Non mais lol !

Puis vient le drame, Emma subit un viol collectif, puis elle est harcelée. Des photos tournent, des moqueries et critiques fusent, des accusations contre elle sont faites. Au yeux des autres, elle est coupable d’avoir séduit les garçons en question. Les gens en viennent à se dire « bah en même temps, elle aimait draguer donc elle a eu ce qu’elle voulait » ; on en revient au « si t’es habillé en jupe, t’étonne pas de te faire violer ». Ça m’a beaucoup fait penser aux remarques que l’on peut subir dans la rue, concernant notre corps et nos habits, comme si on « cherchait » ces comportements malsains parce qu’on porte un débardeur ou une jupe/un short.

Même si j’ai eu du mal avec Emma, j’ai apprécié les réflexions qu’apporte le livre. Quand elle voit le merdier que représente un procès pour ce genre d’accusations, elle pense à retirer sa plainte, elle pense qu’elle va gâcher l’avenir des garçons concernés & surtout elle doute. A force d’entendre des choses atroces, elle en vient à douter de la réalité, de ce qu’elle a vécu. J’ai trouvé ça horrible mais tellement réaliste ! C’est comme le harcèlement moral, à force d’entendre dire que l’on est nulle, grosse, moche, inutile, on finit par y croire et le penser.

J’ai trouvé la fin vraiment rapide, j’aurais aimé avoir encore quelques pages, car ça s’arrête assez brutalement. L’idée du livre est bonne, mais je trouve que l’on reste un peu en surface, comme si on voulait aborder un thème sensible mais sans heurter. Vous voyez ce que je veux dire ?! Ceci dit, c’est la première  fois que je lis un livre qui aborde ce thème, et je suis curieuse d’en découvrir d’autres.

Je recommande tout de même, malgré que ce soit une lecture en demi teinte pour moi.

3 coeur

synopsis3

Emma a dix-huit ans, c’est la plus jolie fille du lycée. En plus d’être belle, elle est pleine d’espoir en l’avenir. Cette nuit-là, il y a une fête, et tous les regards sont braqués sur elle.
Le lendemain matin, ses parents la retrouvent inanimée devant la maison. Elle ne se souvient de rien. Tous les autres sont au courant. Les photographies prises au cours de la soirée circulent sur les réseaux sociaux, dévoilant en détail ce qu’Emma a subi. Les réactions haineuses ne se font pas attendre ; les gens refusent parfois de voir ce qu’ils ont sous les yeux. La vie d’Emma est brisée ? Certains diront qu’elle l’a bien cherché.