Comme d’habitude – Cécile Pivot

★★★★★
198 pages
Calmann-Lévy
Février 2017

 

 

 

 

synopsis1

Comme d’habitude est la lettre d’amour d’une mère,
Cécile Pivot, à son fils de 22 ans, Antoine.

Antoine est autiste.

Elle lui raconte sa petite enfance, quand elle savait que quelque chose n’allait pas mais prêchait dans le désert, parce qu’Antoine était son premier enfant et que ni le corps médical ni sa famille ne prenaient au sérieux sa parole de mère. Jusqu’à ce jour, à la fois terrible et libérateur, où les mots « troubles autistiques » ont été prononcés, enfin, par un médecin.

Elle lui raconte, en pleurant parfois, en souriant souvent, son combat, les erreurs, les siennes et celles des autres, enseignants, proches, administration ou soignants. Elle lui raconte les petits drames et les grandes joies, les colères et les fous rires.

Elle lui raconte comment elle l’a accompagné de son mieux dans sa vie d’enfant, d’adolescent puis de jeune homme, sans jamais renoncer à vivre, à aimer, à travailler.

Ce récit, elle le porte en elle depuis la naissance d’Antoine, prenant des notes, figeant dans l’écriture l’intensité d’instants inoubliables, drôles ou tragiques, rocambolesques ou quotidiens, dont elle savaitqu’un jour, elle tirerait ce livre.

Ce livre que, probablement, il ne lira jamais.

monavis1Je remercie Netgalley et la maison d’éditions Calmann-Lévy grâce à qui j’ai pu avoir accés à ce livre. C’est un témoignage très différent du précédent que je vous ai présenté Le Voleur de brosses à dents d’Eglantine Eméyé.

Cécile a écrit ce livre pour son garçon autiste, Antoine. Elle explique les difficultés qu’elle rencontre au quotidien avec cet enfant qu’elle a du mal à comprendre. Elle est souvent épuisée et elle n’en peut plus. Malgré ça, elle donne tout ce qu’elle peut pour son petit garçon.

Elle présente Antoine, tout petit, enfant, ado puis adulte. On suit son évolution et j’ai vraiment adoré ce principe ! Ce n’est pas un « cri d’amour », j’ai plutôt eu l’impression que l’auteure nous mettant devant le fait accompli, devant la réalité vraie. Le quotidien d’une mère ayant un enfant autiste. Son combat, ses difficultés, ses moments de doutes et de ras le bol.

J’ai apprécié cette mère qui ose dire qu’elle a du mal, qu’elle en a parfois marre mais qui continue à tisser le chemin de vie de son enfant. De temps en temps, elle nous rapporte des paroles d’Antoine, et il se montre très drôle et cocasse. Les paroles rapportées donnent un côté très réaliste au témoignage, j’ai trouvé que c’était intéressant et bien amené.

C’est un témoignage qui me paraît criant de vérité, qui rend compte de la difficulté d’élever un enfant handicapé, de comprendre ce dont il a besoin, juger ce qui est le mieux pour lui. L’amour d’une mère paraît encore une fois sans limite, mais Cécile Pivot nous montre que l’amour ne suffit pas pour donner la meilleure vie possible à son enfant, c’est un chemin qui peut être difficile et semé d’embûches.

En bref, un témoignage très intéressant, très juste et sans pathos.

Publicités

4 commentaires sur « Comme d’habitude – Cécile Pivot »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s